A tous les Soignants en herbe, je souhaite, en cette fin d'année 2016, leur dire ceci :


"Qui que vous soyez, d'où que vous veniez, quel que soit vôtre âge, vôtre parcours, ou vôtre niveau scolaire, si les SOINS à la personne est vôtre choix de vie professionnelle, vous pouvez atteindre cet objectif."

💚Tenez bon, A vous en vie, rien d'impossible 💚             

Les paramètres vitaux sont les in-CON-tour-NAB-le-s du métier de soignant.                                                             Sur le terrain nous parlons de constantes.

Concrètement  :
💢Tension artérielle
-Pouls
 -Respiration

 -Oxymétrie
 -Poids
 - Taille
 -Température =sur le terrain nous utilisons le T°.
- Glycémie Cappilaire : sur le terrain nous parlons de dextro.
 -Diurèse : Bandelette Urinaire (en vert: sont traités à part)

Les paramètres vitaux

Topo Numéro 1:  

💢TENSION ARTERIELLE = Sur le terrain nous utilisons l'acronyme T.A.

Faut comprendre que nous, soignants, et afin de suivre l'évolution de l'état de la personne, devons avoir une valeur de référence à l'entrée du patient. C'est à  dire à sa prise en charge.

 Les raisons sont évidentes :

-Soit pour suivre l'évolution d'une pathologie                                                                                                                      -Soit pour contrôler l'efficacité d'un traitement,
-Soit pour surveiller les effets secondaires d’un traitement,                                                                                            -Ou encore pour détecter des complications après certains examens

👉En établissement, le contrôle des constantes se fait de manière régulière...Et puis, si tel n'est point le cas, les personnes/patients, nous le reclameront.😉Si elles sont en capacité de le faire. 

Commençons par le début  👉 Définition TA :

"C’est la force exercée par les parois des vaisseaux sanguins artériels sur le sang qu'ils contiennent."
-La pression évolue en 2 phases.
-La tension artérielle se mesure en millimètre de mercure (mm Hg).

La pression :

1= correspond à la contraction du coeur ou systole, la pression augmente brusquement dans
les artères, c'est le premier chiffre.
2= coïncide avec la phase de repos du coeur ou diastole, la pression résiduelle dévoile le 2ème chiffre.

Quelles sont les valeurs normales ?
🔺Attention, les deux chiffres de la tension ont leur importance:
1er=  entre 100 et 140
2ème = entre 50 et 90.
Si + de 140 pour la systolique et/+ 90 = hypertension / Si - de 80  = hypotension

🔼Attention, le dossier médical du patient dans son ensemble est à étudier et à  prendre en considération;
Ceci est une NORME pas un vérité immuable. Par ailleurs, plusieurs mesures élevées sont nécessaires pour porter le diagnostic.

🔺L'Aide S. observe, relève et transmet les mesures / paramètres mais jamais n'émet un diagnostic, c'est à dire que l'AS n'a pas à analyser les résultats constatés / si le patient souhaite des précisions, le doc. les lui fournira.
🔼Soyons conscients que  Cholestérol, diabète, tabac, alcool... modifient les paramètres vitaux…

Principaux symptômes  pour l’hypertension :
-maux de tête
-étourdissements
-troubles visuels
-fatigue
- saignements de nez
-hémorragies conjonctivales
-crampes musculaires
-essouflement...

 Principaux symptômes pour  l’hypotension :
- Des maux de tête
 -Des étourdissements, vertiges
 -Des nausées, vomissements
- Des sueurs
- Des trouble de la vue, du coup, risques de CHUTE  importants

👉Comment mesurer la TA ?

Avant tout, le patient doit se reposer avant pendant au moins 10 minutes .

En principe, la TA se prend avec un brassard gonflable qui est relié à une poire et à un manomètre gradué en mm de mercure qui mesure la pression.

La poire de gonflage est munie d'une valve permettant à l'air du brassard de s'évacuer.

Le stéthoscope sert à ausculter le pouls artériel.

😒Faut poser le stéthoscope sur l’artère, en aval du brassard/  le brassard gonflé interrompt le passage du sang dans l’artère humérale.
😑Faut alors dégonfler progressivement le brassard, le sang commence à passer dans l’artère et fait vibrer les parois.

😐La pression enregistrée par le manomètre au moment où ce bruit apparaît est la pression artérielle systolique. ( maxima).

😧Le brassard se dégonfle, les bruits s’arrêtent à partir du moment où la pression exercée par le brassard devient inférieure à celle provoquée par l’écoulement sanguin.
😊Le chiffre indiqué alors par l’aiguille du manomètre donne la pression artérielle diastolique. ( minima)

👉Sur le terrain, nous ne prenons pas la TA sur un bras perfusé, ni coté hémiplégique...

💢Bon à  savoir : Si le brassard et le stéthoscope restent la référence (médecin, infirmier). Les appareils automatiques sont de plus en plus utilisés, et d'autant plus par les soignants, car, je rappelle qu'il n'y a pas si longtemps que la TA fait partie des compétences AS !
👉Sur le terrain, une formation doit être apportée aux soigants qui ne maitrisent pas la technique.

🔺Nous devons faire la différence entre : surveiller les paramètres et interpréter les paramètres 🔺

👉L'analyse des résultats, ne fait pas partie des compétences du soignant. Les transmissions au medecin lors de la reunion soins sont obligatoires. 

Plusieurs appareils automatiques existent : Pratiques, précis, et validés par le médecin coordinateur !
-Auscultatoire (micro)
-Oscillatoire (vibration).
-MAPA (monitoring ambulatoire de la pression artérielle)
-Holter tensionnel permettent de prendre plusieurs mesures sur 24h.
-Tensiometre au poignet
-Tensiomètre brassard  automatique avec prise de la fréquence cardiaque en parallèle / au même temps.

En toute confidence, ce dernier était devenu mon préféré. Rapide, confortable, rassurant...et intélligent, ce qui est impératif pour toute Cathy qui se respecte. 

Par exemple, lorsque l'état émotionnel du patient n'est pas stabilisé, il recommence. Du coup, exit les interprétations et autres approximations. Idéal au quotidien,  sachant que le Doc. et / ou l'IDE interviennent si necessaire afin de confirmer et / ou infirmer.

Toujours relayer et échanger : régularité, précision, et clarté 

Ne jamais rester sur un point ? / un doute, dans l'esprit.

Vaut mieux 'alerter' pour rien...que le contraire.

Retour à l'accueil