L’addiction est une relation de dépendance plus ou moins aliénante pour l’individu, à l’égard d’un produit : drogue, tabac, alcool, médicaments… d’une pratique : jeu, achat, sexe, Internet…

Avez vous remarqué combien de jeunes...et moins jeunes d'ailleurs, ravagent leur vie pour quelles taffes Cannabis?

Comment des personnes jadis conscientes, pondérées, consciencieuses, se transforment en une bombe atomique qui se consume de l'intérieur ? Lorsque l'intérieur est malade, cela rejaillit forcement à l'extérieur tôt ou tard... malgré elles, et c'est là, que nous pouvons constater les dégâts.

Ceux qui, comme moi, n'ont jamais touché à une quelconque drogue illicite...nous avons parfois du mal à comprendre ; Nous nous efforçons de justifier ces comportements addictifs...Chômage, divorce, jeunesse, maladie...que sais je ? Pourtant, si tous les chômeurs, divorcés, jeunes, malades, devenaient addicts, cela se saurait. Des personnes employées, chefs d'entreprises, parents, sont sous l'emprise des drogues et jettent par la fenêtre des sommes énormes pour assouvir leur dépendance.

La prise de substances euphorisantes serait donc liée à une époque ? Je ne le crois pas. A une culture ? C'est possible mais pas toujours.

Et si l'addiction était une faiblesse d'origine si j'ose dire qu'il faut explorer pour la surmonter ?

Un comportement erroné que l'on peut rectifier ?

Une pris de conscience que l'on doit accompagner ?

OUI, pour peu que la personne sous dépendance soit prête ! Quand ? Oui, quand le sera t elle, prête ? Chacun sait que, sans coup de bâton suffisamment fort...la fuite en avant continue... Chaque jour qui passe, plus visible à l’œil de celui qui 'voit', au grand jour s'annonce la dégringolade.

Peut - t- on Interner d'office un proche qui se drogue ? NON ! L'hospitalisation-d'une-personne-contre son gré en milieu psychiatrique ne se pratique qu'en cas-d'apparition-de troubles psychiques ! La famille aura beau leur dire que le cannabis ne vaut pas le coup. Qu'elle passe a coté de tout en se tournant vers cette substance. Rien n'y fera, au mieux, la personne droguée mentira...dira ce que ses proches veulent entendre...

Toujours cette fuite en avant, à l'image de ce que devient leur vie : Un énorme mensonge ! Il est si facile de faire souffrir ceux qui les aiment.

Ces personnes n'en ont absolument pas conscience. C'est très triste. Aussi, avez vous constaté, combien, les personnes qui prennent des drogues, s'entourent de drogués, et autres miséreux (la misère revêt plusieurs visages) ? Voire initient à leur tour ? Dés lors, la boucle se referme et il sera très difficile d'en sortir...

Pour celles qui essaient d'arrêter, OUI, elles sont nombreuses, le sevrage est une phase compliquée et non accompagnées, ces personnes rechutent. Sevrage symptômes : frissons, suées nocturnes, agitation, nausées, diarrhées, palpitations cardiaques, anxiété thoracique, douleurs abdominales...

Quelques pétards par jour valent ils tout ces maux ? Et si on guérissait le mal ? Tout cet argent parti à la poubelle des polluants, est ce que cela en vaut la peine ?

La période de sevrage n'est pourtant rien du tout comparée aux effets sur la santé qu'engendre l'addiction aux substances psycho- actives :

CANNABIS = effet euphorisant,*somnolence, vomissements pendant le sommeil qui peuvent entraîner un étouffement. Diminution de la mémoire et des reflexes psychomoteurs. Augmentation du rythme cardiaque. Gonflement des vaisseaux sanguins. Accroissement de l'appétit (ce qui peut entraîner prise de poids...tout dépend des doses)

HEROINE = effet euphorisant, insomnie, nausées, anorexie (bah dis donc, t'as maigri). Ralentissement du rythme cardiaque, dépression respiratoire ; Dépendance immédiate (sale race que celles des Dealers en tous genre..)

COCAINE = effet euphorisant, insomnies (bah dis donc, tu tiens la danse) de l'anxiété, et des délires, comportement survolté, troubles du rythme cardiaque, et nécroses de la cloison nasale (bah dis donc, t'es encore enrhumé?) ECSTASY = effet euphorisant, crises d'angoisse, des nausées, maux de tête parfois très violents, arythmie cardiaque, troubles digestifs (bah dis donc, faudra te faire opérer des hémorroïdes), Perte de connaissance...ET ET ET.. ;

SANTE EN DANGER

Cancer de la bouche, de l’œsophage, estomac, bronches, poumons, infarctus du myocarde, hypertension, confusion mentale.... Système nerveux, système respiratoire, circulatoire, digestif

Vie sociale

Irritabilité, absences, stress, accidents, retards (notamment au travail ou en famille, mais jamais pour faire la fête surtout s'il y a de l'alcool et de la fumée), propos qui dépassent la pensée, ruptures, pertes, dettes...notion de l'argent perdue...

Certaines personnes pourraient avoir un pactole de côté si, à chaque fois qu'elle donnent aux dealers un billet, elles posaient dans leur tirelire d'enfant. Les incidences sur la vie sociale et sur la vie professionnelle sont très importantes,

MAIS,

la personne qui prend ces substances n'en a pas conscience : Nous ne parlons plus le même langage, ce n'est pas qu'elle ne veut pas...elle ne peut pas.

La personne sous dépendance de drogue est malade... le tout est de savoir à partir de quand, cela devient non assistance à personne en danger !

Pour pouvoir arrêter la consommation de drogues, il faut que la personne le décide elle même et qu'elle se fasse accompagner par des professionnels (médecins, psychologues, travailleurs sociaux) au sein d'une consultation d'addictologie

"Drogues Info Service" (ligne anonyme et gratuite depuis un poste fixe) au 0800 23 13 13, tous les jours de 8h à 2h.

Autrement dit, pour arrêter, il faudra également envisager la VRAIE RUPTURE :

Ne plus côtoyer ceux et celles qui poussent vers le bas. Changer de lieu de vie pour casser les habitudes

Se poser les bonnes questions : Qui suis je ? Quel est mon mal de vivre ? Que dirait l'enfant que j'étais s'il me voyait ? Qui je veux vraiment côtoyer, qui peut me tirer vers le haut ? Comment je veux me voir dans 10 ans ?

Une mission de vie hautement noble et courageuse que je souhaite à toutes ces personnes d'entamer...Avant qu'il ne soit trop tard...Avant qu'elles ne passent à côté de leur véritable destin.

(bonheur artificiel mortel)*

Addiction, Dépendance, Cannabis Cocaïne...Effets, Symptômes, conséquences !
Retour à l'accueil