L'autre jour, mon fils aîné me disait : Royal ? JAMAIS ! Je lui en veux !

Ah oui ? Pourquoi donc ?

Voyons maman, je n’oublierai jamais qu'elle a déclaré la guerre aux dessins animés télévisés japonais.

Ah oui ?

La mémoire enfantine quand même ! Et dire que cette femme se bat pour les jeunes. Sait elle combien certains la pas aiment du tout ? Je crois que mon fils en fait partie.

A bas GoldoraK !

Attendrissant

Femme politique, mais mère avant tout. C'est pas parce que l'on politise que l'on n'aime pas cuisiner. Cherchez pas le rapport, cet article est simplement créatif pour mes neurones.

Mon amour pour la Ségo, a sans aucun doute pris racine à ce moment là. Merci Goldorak

Au delà de toute polémique, je veux, puisque la possibilité je la prends ici, dire à Ségolène toute la tendresse que j’approuve à son égard. Certes elle s'en balance, mais bon.

N'allez pas voir une quelconque gay-té dans ma déclaration, j'en rougirai, mais voyez plutôt une solidarité féminine.

Bon après, faut que je vous dise que je n'y ai jamais cru à cette soit disant solidarité féminine. Les femmes entre elles peuvent être aussi brutes que les hommes contre elles.

Je ne le sais que trop, combien les femmes peuvent être blessantes envers les hommes, autant qu'ils le sont contre l'humanité. C'est dire ! Il est super le sketch de Florence Foresti.

D'expérience, et ceci n'engage que moi. Ce qui est vrai, c'est que les 'coups' bas sont moins visibles, moins exposés, et plus............psychologique. Tiens tiens, en voilà un mot que je connais bien.

Non, j'aime Ségolène car je la trouve digne, visionnaire, maternelle, loyale, idéaliste, et fondamentalement...sain-tééé. Bah faut bien, pour s'acharner comme elle fait, après autant de dé-con-venues et de dé-band-ades.

Vraie.... dérisoirement Royale...Ségo sincère...LA Ségolène Royal !

En 2007, pour la montagnarde de naissance que je suis, ce fut le choc : Je n'avais jamais entendu de ma vie, autant de propos misogynes, autant d'agressivité à l'égard d'un politique, et même les sympathisants, ont voté nombreux contre leur candidate parce qu'elle portait une jupe.

Remarquez, lorsque son propre parti et son pas mari se liguent contre vous, c'est que c'est mal barré pour réussir en équipe. Naïve je vous dis ; Intelligente, intellectuelle, mais NAIVE. En prenant en considération tous ces éléments, son score fut à la hauteur des sentiments que je lui voue.

Pas mal, pour une femme seule !

Ce n'était pas faute de le savoir, Ségolène, mais elle se disait que cela allait passer, qu'elle aurait réussi à se faire aimer par tous, que le bien des bonnes intentions vaincrait le mal des coups de couteau dans son dos...

Beaucoup la disent idéaliste la Ségolène.

Les méchants la traitent 'd'imbue', voire de 'neuneu'

A l'époque, plus j'en entendais à son sujet, plus je me sentais d'appartenance. C'est mon côté défenseuse de l'être fragilisé, je suppose.

Pour aller au bout de ma démarche, et pour la première fois de ma vie, je pris la carte d'un parti et fais campagne comme un petit soldat. Ah! notre motivation, que de choses elle nous aide à accomplir : les affiches sous le bras, j'arpentais alors les rues du mon village.

Idiot ? Un peu, me connaissant et avec le recul que j'en ai actuellement. Pour être tout à fait honnête, au delà des partis, je voulais ardemment que ce bout de femme gagne, car, en plus du Goldorak, certaines de ses idées sont miennes depuis toujours.

Après je suis consciente que l'on ne gouverne pas un pays avec quelques idées. Ni avec un slogan de campagne, d'ailleurs.

Aussi, quelques unes de ses convictions ne sont pas du tout les miennes non plus. Voyez de qui et de quoi je veux parler ?

Alors, je déclare qu'au nom de l'espoir qu'en Ségolo j'avais mis, j'ai beau-coup appris. Par exemple, que les personnes qui 'font' la politique, sont amis même lorsque ils appartiennent à des partis différents. Et peuvent être ennemis au sein d'un même parti. Je ne regrette rien et je dis : Merci Madame Royal. Quelques mois après le demi échec de la campagne, je n'ai pas renouvelé ma carte et ne l'ai pas regretté non plus.

Retour à ma libre pensée.

Quand même j'y pensais, je me disaant :T'aurais pu, ils n'ont pas voulu.

Et maintenant, que fais tu ? Dis tu toujours vrai, Pourquoi te tourner en bourrique ? Je me souviens lorsque Montebourg a dit que le seul problème de Ségolène était son H. Qui avait raison ? Nous l'expérimentons tous à présent. Comment ne pas me sentir proche de cette femme ? Donner proposer, accueillir, Convaincre, encaisser, et se ressourcer auprès de ses enfants qui le lui rendent bien !

Ah ! Faut pas oublier de : Réfléchir, analyser, partir et re-commencer...du NEUF !

ET toujours, la Ségo se relève, avance, sourit, explique, et se ressource auprès de sa famille... Vaillante et illuminée royalement ?

Mais qu'est ce qu'elle fait au gouvernement ?

Pourquoi continuer sur un chemin passé ? Parce qu'elle est une femme politique voyons ! Pas grave, l'amour est aveugle, et je l'aime encore...............un tout petit peu.

Bon après, ma patience a des limites. Faudrait pas qu'elle oublie qu'avant d'être La Ségolène, mère, amoureuse, compagne, amie, politique, elle est avant tout ROYALE quand même !

Ségolène Royale, SVP, faites plaisir à une ancienne supporter, montrez à votre ex que vous en avez !

C'est la première place ou rien. Bon, Ok, accepte la 2ème, mais surtout pas plus bas, quoi.J'ai pas envie que tes dé-traqueurs aient raison, STP !

Illuminée, l'auteure de cet article ? PAS qu'un peu. L'Habit fait pas le moine....Au secours, D. Besnard, venez la repêcherrrrrrrr

...

Vous avez, je l'espère, lu cet article avec le sens de l'humour désabusé que j'ai essayé d’utiliser. à volonté.

Ségo, je t'ai tant aimé...et Besnard aussi
Ségo, je t'ai tant aimé...et Besnard aussi
Retour à l'accueil