Maladie  = Le Mal a dit

Maladie = Le Mal a dit

J'ai, sur ce blog, déjà écrit sur les dépendances. Sans aucun doute ce sujet n'est pas épuisé et beaucoup de choses restent à dire. Les addictions, sont le fléau du siècle .

😐Après une conférence 'sur le bien vivre et la maladie', il apparaît clairement que notre meilleur médicament ce sont nos pensées...

mais

comme Notre manière de concevoir notre existence, de vivre nos relations...est en corrélation directe avec la façon dont nous avons 'ressenti' , 'digéré' ou non, notre 'vécu enfance'...Il y a du boulot !

😇Oui, mais notre corps-esprit le vaut bien !

Celui qui veut VRAIMENT s'attaquer à sa dépendance, ne pourra pas faire l'économie...du Mal-à-dit pour eviter la mal-a-die.

LES DEPENDANCES SONT DES PATHOLOGIES CEREBRALES

autrement dit, et pour tous les AMP qui se respectent, ce sont des PSYCHOPATHOLOGIES qui demandent :

soin-comportemental -traitement -médicamenteux- accompagnement-Psychologique

Les addictions sont nombreuses (jeux, drogues, sexe, achats...), mais les plus repandues sont :

👊Nicotine, cannabis et alcool !

Les dépendances peuvent apparaitre à tout moment de la vie, mais la periode la plus critique pour leur apparition , est entre 15 - 25 ans, et âge le plus critique puisque le cerveau à cet âge là est en maturation...Je vous laisse imaginer ...

Usage précoce = Risque dépendance accru

Le plus addictif, serait le tabac, suivi de la cocaine, l'héroïne, et l'alcool !

Le temps d'incubation de la dépendance, si j'ose m'exprimer ainsi, n'est pas non plus le même selon les substances.

😧Le tabac, l'héroïne et la cocaïne = quelques semaines / dépendance rapide!

Sans être soignées, les addictions ont toujours une issus tragique...tôt ou tard...et plus ou moins tôt selon les organismes.

Nombre de troubles neurologiques,

psychiatriques graves,

cancers...

sont la conséquence de comprtements addictifs (facteur risque mortel multiplié par 8,5 : source Observatoire français des drogues et des toxicomanies)

😱🍻Si la consommation des substances s'additionnent : tabac+alcool = Risque x par 15...ça donne à réfléchir...et de très bonnes raisons pour interdire.

Après, les troubles de comprtements, de la concentration...C'est connu, malheureusement !

Pire : Isolement (par rapport à ceux qui ne partagent pas l'addiction, bien sûr )...Bouffées délirantes, problemes sérieux avec le voisinage, desocialisation...

On comprend bien que les effets sur le cerveau sont dévastateurs.

Pour le portefeuille aussi d'ailleurs.

Pour la société et la SC, c'est pas mieux.

Qui sont donc les gagnants alors ? Devinez !

Les mecanismes de l'installation d'une addiction, sont complexes et combinent plusieurs facteurs, mais d'ores et déjà, sachez que 3 mécaniques sont impliquées dans ce processus psychopathologique :

👉Recherche de plaisir qui est source de Motivation

👉Incapacité à garder le contrôle sur sa consommation

🍻un addictologue, disait qu'il faut rester 3 semaines 0 consommation sans symptômes avant de se proclamer sans dépendance : A vous de jouer 😃

👉La recherche d'un soulagement émotionnel

L'addiction n'est rien d'autre qu'une histoire chimique.Conséquence : Les doses consommées devoivent être augmentées pour atteindre le résultat recherché. ..Histoire sans fin...jusque, enfin...

👍Arrêter c'est possible...Heureusement.

Seulement voilà, seul, c'est difficile.

La phase 'sevrage' et l'état 'émotionnel negatif' inhérent au phénomène, fait que la personne 'craque' et court prendre sa 'récompense = Produit Toxique.

💆Les neurones peu a peu perdent leur élasticité synaptique'.Incapacité à la réorganisation et donc, l'assimilation de nouvelles données defaillante ..entre autres conséquences destructrices. ..tant elles sont nombreuses et insidieuses.

♨Le conditionnement est plus lent avec l'acool mais tout aussi dévastateur

Arrêter

C'est possible

Oui, c'est une question de volonté

Mais pas seulement

C'est avant tout une prise de conscience

Y compris reconnaître que, là, on vit un problème, qu'on veut le régler, et qu'on a besoin d'aide ☎pour y arriver...

💔La santé n'a pas de prix...Vivre c'est un sacré miracle...A nous d'en être digne, en conscience !

À ceux qui en doutent, fuient...

La fuite n'est pas une solution et encore moins à terme

Oui

L'humain possède toutes les ressources nécessaires pour réussir à se debarasser de toute addiction...Suffit de diriger l'énergie mise pour se procurer le 'problème', dans la direction opposée. ..Les aides et personnes prêtes a aider ne manquent pas.

A VOUS de dire PRESENT !

😝 Ancienne fumeuse, j'ai arrêté depuis de nombreuses années. Comment ? Suite à une rencontre avec un médecin qui m'a expliqué calmement et sans moralisation, à quels risques j'exposais mon organisme et...et...et...beaucoup de musique, méditation et écriture.

👉organisme qui n'a rien demandé par ailleurs...quand j'y pense, quel manque de respect n'est ce pas ? Quel 'desamour' de Soi même!

Prise de conscience salvatrice qui m'a permis, du même coup, sans préméditation,

'd'attirer' des 'non fumeurs' et d'éloigner tous ceux qui continuaient de fumer. ..Sans regrets !

L'objectif est Pretexte �Le Chemin est Essentiel

L'objectif est Pretexte �Le Chemin est Essentiel

Retour à l'accueil