Handicapé ou pas, L'être humain est un animal égal à lui même
Handicapé ou pas, L'être humain est un animal égal à lui même

👬👭Les travailleurs du medico social, et plus particulièrement ceux qui interviennentauprès de personnes avec handicap, savent combien il est important, d'ajuster notre pensée et par extension notre pratique auprès de ce public.

Il existe autant de handicaps, qu'il existe d'humains.

La mode étant à la personnalisation, en principe, quelque soit le handicap de la personne, celle ci attend des 'professionnels' une aide adaptée à ses potentialités et non le contraire...Bahhhhhhh Ouais !

La personne accompagnée, légitimement, ne supporte pas, que l'Accompagnant fasse, décide, dirige, à sa place...Bahhhhhhh Ouais !

Certaines de nos attitudes, actions, voire, nos pensées, affectent les personnes avec Handicap que nous accompagnons... au point de déclancher des situations de stress et d'angoisse in-con-trolables pour eux

ET ingérables pour nous .

Ces troubles du comportement 'extrêmes'😲 sont des veritables Révélations....au sujet de leur véritable caractère.

Ça peut surprendre lorsque l'on ne s'y attend pas. Certains soignants, habitués, restent imperturbables en attendant que cela passe...

Dans le meilleur des cas la personne H. pique une 'crise' de colère : = Pluie d'insultes sur le travailleur, qui, penaud et culpabilisé, s'excuse / s'exécute au mieux de ses capacités anxiogènes ...Transfert, transfert..vous avez dit transfert ?

Dans le pire des cas, la personne H. ne dit rien mais entreprend de se venger des 'pratiques professionnelles' ressenties comme intolérables et 'se laissent tomber grossièrement sur le sol ' : = c'est la chute, le drame, les cris...

...Le sur-drame même : = accusation de maltraitance.

Croyez moi, dans les 2 cas, ce n'est pas beau à voir, moche à vivre, et lorsque, comme moi, vous en êtes temoin une fois de plus...c'est la fois de trop.

Aujourd'hui encore, j'éprouve de l'empathie pour le collègue d'alors et rend hommage à son endurance stoïque.

Handicapé ou non, perso, je l'aurais remis à sa place.

La patience de Cathy ce jour là atteigna ses limites ?

OUI.

Aucune importance puisque la Cathy l'aura anticipé en quittant le métier.

😯Alors pourquoi j'en fait référence ?

Parce que, avec du recul...d'un drame supposé, aujourd'hui, je sais en rire.

Ensuite, j'admets pleinement qu'une personne handicapée est un humain à part entière.

Enfin, car, j'accède sans restriction aucune, à leur demande : Être traité comme tout le monde !

Le constat est là, et j'en suis 'presque' à le regretter : Une personne avec handicap peut être aussi stupide, méchante, manipulatrice...que nimporte qui d'autre !

J'ai idéalisé, un temps, les personnes avec handicap.

La réalité est de fait, beaucoup moins rose.

Elles peuvent être aussi tordues que tout un chacun, parole.

👎Je constate, qu'après les excès de certains 'soignants', l'heure est à l'inversion des paramètres , et ce que je condamnais hier dans un sens, je tiens à présent à le dénoncer aussi dans l'autre sens.

Faut être juste et je j'espère l'être un peu.

Personnellement, je considère qu'avoir été battu ne legitime pas que l'on se transforme en bourreau.

Aujourd'hui, je comprends clairement ce que je n'ai jamais supporté dans mon metier :

Tout simplement ce que je ne supporte pas dans la vie tout court :

-L'injustice, la langue de bois, et le rapport exacerbé à l'argent.

😳J'avais espéré sans doute, que dans le médico social, l'être humain serait diffèrent, mais j'en sors avec une certitude : L'être humain est ce qu'il est, d'où qu'il vienne et quelque soit son métier, ses savoirs, ses origines, ses handicaps et ses acquis...s'il choisit de servir le mal, il sera mauvais...point.

Qu'il soit femme, homme, beau, moche, handicapé, valide, jeune, vieux, riche, pauvre...

Un être humain peut aussi cumuler : être handicapé, pauvre, moche, méchant, vicieux, voleur. ..

🐶🐱🐭🐰🐼🐸🐮🐯

Brigite Bardot a peut être raison, lorqu'elle dit que seules, les bêtes ne feignent pas, et, qu'en conséquence, les animaux seuls, sont dignes de notre confiance.

J'adhére.

Retour à l'accueil