Ma quête continue car l'évolution est mouvement Ma quête continue car l'évolution est mouvement

Ma quête continue car l'évolution est mouvement

Vous qui suivez mes écrits depuis des années, savez que je suis baptisée / Catholique.

Enfant pratiquant, extrêmement pieuse, beaucoup plus que mes parents, à l'adolescence cela se gâte. Comme tout ado je suppose, je me suis rebellée contre cette église qui refuse la soutane au féminin. L'injustice me semblait alors profonde.

A l'époque je ne savais pas que le protestantisme existait déjà et que la prêtrise des femmes était naturel. Adolescente, je me décrète athée en le criant à qui veut entendre et en vendant la chaîne et le médaillon que mon père m'avait offert et qui symbolisaient ma religion.

Sans le savoir, je débutais ma quête spirituelle. Avec le recul, mon parcours m’apparaît cohérant, et les épreuves sur ma route, essentielles. Surtout les épreuves. Elles viennent à nous au moment où nous en avons besoin. Faut accepter, pour les dépasser...les surmonter.

Hé oui, je crois au Karma,

 pas comme une 'punition-punitive, mais comme une évolution vers la 'pleine conscience de SOI'. Hé oui, mes croyances différent quelque peu des dictas affichés de Rome.

Par ailleurs, je tiens à le dire ici, je suis très contente de l'évolution apportée par le Pape François. Ce qui est certain, c'est que je me sens plus proche de ses paroles que de celles de son prédécesseur.

Néanmoins, peut mieux faire. Lorsque, on lance des messages, faut les appliquer. Le Vatican, pour peu que je sache, possède les moyens financiers suffisnats pour accueillir en son sein les déshérités. Ce n'est pas forcément le cas de toutes les paroisses.

Pour ma petite histoire familiale, il semblerait (à confirmer ) que du côté maternel, j'ai des ancêtres de confession Juive (Cohen). Du côté paternel, il y aurait eu un mélange Arabe (aussi à confirmer/Berbère plus exactement).

Me voilà un être étrange et je comprends mieux pourquoi j'adore écouter la musique dans ces deux langues ;o)) alors que je ne comprends pas un traitre mot et que je suis à dix mille lieux de leur culture ! Ajoutez a ceci une pincée Bretonne, un soupçon Aveyronnais, et quelques kilos  Parisiens et le tour est joué.

Suis pas dans la norme ! Suis même pas Terrienne, puisque aux dernieres nouvelles, je serai Sumérienne ;o)))

Donc, que ce soit clair une bonne fois pour toutes, et je m'adresse à tous ceux qui ne manqueront pas de m'envoyer des mails injurieux que je 'deleterai' aussitôt : Mon essence est et restera jusqu'à mes derniers jours Catholique. Mon éducation fut Catholicisée et ma culture est Chrétienne. Mon éducation et ma culture sont constructeurs de mon identité.

Européenne je le suis également ...Ce n'est pas un choix, c'est une naissance, une appartenance, un respect des valeurs issues d'une culture. Et l'Europe est de culture Chrétienne. Que vous le vouliez ou non !

De fait, mon sentiment d'appartenance a du sens dans mon esprit. Pour longtemps encore, je le souhaite. La terre est vaste, les territoires habités par d'autres humains avec d'autres cultures existent aussi, existent déjà. Je n'invente rien. Tout peuple, a besoin d'identité culturelle pour se construire, grandir en paix, évoluer en accord avec ses pairs. Tout être humain, tout peuple, a besoin d'identification culturelle claire et affirmée pour s'épanouir.

L'Etat doit en être le garant. Libre à chacun de les visiter, s'instruire, s'y installer dans le respect des lois, coutumes et cultures.

Par exemple, quelques années en arrière, j'ai vécu en Tunisie, pays superbe où vit un peuple tout aussi superbe et accueillant. A l'époque, c'est tout naturellement que j'ai respecté leurs US et coutumes. Je me suis conformée aux lois du pays. Le contraire aurait été choquant, inadmissible et aurait été vécu, à raison, comme une agression par les Tunisiens. Je salue au passage, mes collègues Tunisiennes, et en particulier Nadia et lobna qui continuent dans le soin et avec qui j'ai un petit passé de collègue sous le 'printemps arable' ;o) 

Ceux qui lisent mes écrits en tant professionnelle du SOIN, ne connaissent pas mes activités collatérales, ma vie, mes croyances, mes pratiques...Aujourd'hui, ce post, différent, étonnera peut-être.

Si je le rédige, c'est que j'en éprouve le besoin. L'écriture est pour moi, un BESOIN vital que je dois satisfaire. Merci à vous. Pardon à ceux qui se sentiront déboussolés voire choqués en lisant ces lignes. Que je vous connaisse ou pas physiquement, soyez certain (e) que je vous aime de cet amour Universel qui anime mon

Ce qui me 'pèse' le plus dans le soin ? Le 'SOIN' est un milieu de 'SILENCE' et les maux ont pourtant TANT à dire.

Tout évolue, tout change, se transforme, ma pensée évolue, mon vécu grandi, ma vie se transforme et par voie de conséquence, se révèle à moi. 

😇La vie est un cadeau du ciel que je chérit chaque jour. C'est certain.

Spiritualité ne veut pas dire aveugle et déconnectée des réalités. Je bosse pour vivre.

N'étant pas une carriériste* et encore moins femme d'argent, selon le regard, je suis soit une 'vivoteuse',  soit une âme d'artiste. Ce n'est pas faux, mais en accord avec mon besoin de contemplation, d'écrire, d'échanger.

Besoin de vibrer en connexion le plus souvent possible. La méditation fait partie de ma vie.

**J'admire et respecte ceux qui le sont. C'est juste que ce n'est pas dans mon caractère et que j'ai donc cessé de vouloir devenir ce que mon MOI refuse. J'accepte ce que je suis en conscience. C'est à dire, sans souffrances ni envies, mais heureuse pour tous ceux qui sont mon contraire. L'important : Être en accord avec son ÂME. Le reste suivra, si cela doit ! Amen

...........Petites histoires sur lieu de travail----------------

Hier, je vois deux jeunes femmes qui entrent dans les WC habillées avec des jupes extrêmement courtes, si courtes, que lorsqu'elles poussent la porte, j’aperçois leur culotte. En fait, je me dirigeais moi même vers les sanitaires. Les jeunes femmes marchaient devant moi et je me demandais comment elles faisaient pour marcher avec des talons aiguilles aussi hauts. Moi aussi je porte des talons à l'occasion mais j'avoue, pas de cette hauteur, et jamais pour venir travailler. Bref, je rentre à leur suite, je ressors quelques minutes plus tard, rencontre une collègue et restons à papoter pas loin des WC. C'est alors, que je vois sortir des sanitaires, les deux jeunes femmes toutes enroulées dans une tenue sans équivoque de la tête aux pieds. Cheveux compris. Leur visage n'était pas couvert, mais elles portaient des lunettes de soleil gigantesques qui cachaient leur regard. Elles passent devant nous, et sortent dehors. Après coup, je me suis dis que notre société marchait vraiment.........en équilibre sur des échasses........et que cela fera très très mal, lorsque arrivera la dégringolade.

Choquée ? Euh la race humaine ne me choque plus vraiment, car je sais ceci : pour que le vérité surgisse, il faut subir la fausseté en premier.

..................

Ceux qui me suivent, voire me connaissent, ne savent sans doute pas combien la cupidité, l'avarice, la violence, et le mensonge me désolent. Ces 'dé-qualitées' humaines sont à l'origine des maux qui salissent ce monde magnifique dans lequel nous vivons.

La cupidité déverse à nos portes une marée boueuse dans laquelle, sans distinction de race ni de milieu, nous sommes parfois englués. L'avarice, réussit à culpabiliser celui qui ne possède rien, pas même l'espoir d'en posséder un peu et continue à accumuler tel un spasme incontrôlable venu du fin fond des enfers pour nous consumer à petit feu.

La violence est un poison qui nous est versé dans notre verre à chaque moment de notre existence, sans que nous ayons soif de pareil élixir, opium des âmes perdues. Le mensonge quant à lui, s'invite dans notre vie sans que nous ne l'ayons autorisé une seule seconde.

Souvent insignifiant, dérisoire, petit et inutile, il vous frappe d'autant plus fort, lorsqu'il provient de vos proches.

J'en arrive à la conclusion suivante et qui peut sembler radicale : N'ayant, hélas pas de solution, je décide d'éliminer de ma vie, le plus souvent que possible, tout parasitage...D'où qu'il provienne.

Désintérêt ? NON

• Recul

• Analyse

• Dépouillement d'émotions négatives réductrices

• Nettoyage des sentiments toxiques

• Sérénité

Paix ? OUI

Certains me disent, heureusement il y à la famille comme valeur refuge.

De quelle familles parle t on ? Après tout, les membres d'une famille sont des humains à qui vous décidez de donner, ou pas, un peu, beaucoup ou trop de pouvoir.De fait, votre famille possède le pouvoir que vous lui accordez volontairement ou non.

La famille ? des repères connus qui souvent se révèlent inconnus. Raison pour laquelle nous en reformons une nouvelle famille : Nous nous attachons à des époux, amis...où le sang n'a rien à voir. Eux qui nous aident, nous sauvent même, par plus louables actions que nos ancêtres n'ont pu ou su le faire les liens familiaux !

Les liens du sang, sont comme tout le reste, ils n'existent que si vous les faites exister, car, on est bien d'accord, vous devez les tisser, les construire, les nourrir, les entourer de toute votre bienveillance...en transparence ! Sans quoi, lien du sang, ou pas...il n'y aura rien de constructif...et les sentiments inhérents deviendront destructeurs.

Une famille, presque tout le monde en rêve, mais Il ne suffit pas de mettre au monde un enfant pour être parent, voire pour aimer sa progéniture comme elle en a le droit; De même, pour être aimé de son enfant, encore faut il vouloir, pouvoir et savoir tisser des liens forts, respectueux, les laisser épanouir...dans le respect et la confiance... C'est un accompagnement tout au long de sa vie, même s'il prend différentes formes. Des crises peuvent apparaître malgré tout, mais les sentiments vrais et désintéressés étant le socle, tout s'arrange et seule la résolution permet d'avancer... Lorsqu'il s'agit de parenté plus éloignée, la communication est encore plus compliquée, parfois inadéquate voire conflictuelle. Personnellement, je pense qu'il n'existe d'autre conflit que celui que l'on se crée.

Et lorsque je constate qu'il y a mensonge, parole inutile, dialogue corrompu, fusse t il insignifiant venant d'un proche que je côtoie, ou à qui je porte une quelconque attention, je le lui dis franco. Le constat est que rarement la personne reçoit ma franchise comme un cadeau, une occasion de libérer la parole, se défaire d'une langue fourchue comme dirait l'Apache...

Non, l'ego refuse la réalité car la regarder en face, est trop difficile à affronter . Casser le miroir, Fuir, nier, culpabiliser, çà c'est le langage que l'inconscience de l'ego reconnaît avec facilité. Voilà ce que les humains savent mettre en place pour tout systéme de defense : des stratagèmes! Faux, dérisoires et inutiles !

Puis, s'ils sont pris à défaut, sur le fait de leurs erreurs, tel le coupable devant la Loi, il vous répond :

'ce n'est pas moi, c'est pas vrai' (déni) ou

'j'ai rien fait, j'ai rien dit ' (fuite) ou

'pourquoi tu me dis ça, t'es méchant' (manipulation)

Ne jamais oublier, que les âmes/ êtres corrompus, sont des manipulateurs. Et c'est ici leur plus grand défaut.

Rejeter leur responsabilité sur autrui pour ne pas perdre la face, pour ne pas affronter leurs insuffisances et incapacités, ne leur pose aucun cas de conscience.

Cela se tient, je veux dire que c'est cohérent, vu qu'ils sont inconscients. La conscience n'est pas innée, elle s'acquiert, c'est une volonté interieure, un élan contre lequel nous ne pouvons lutter. C'est le cadeau de l’âme pour qui sait écouter, faire confiance...Se faire confiance.

A tous les in-con-sci-ents je décide de leur dire 'merci' car grâce a leur comportement aussi puérile et inadapté soit -il, me permet, sans états d'âme, faire la part des choses. En quelque sorte, ils facilitent le nettoyage de mon existence, donc MERCI. Tant pis si, lorsque je dis calmement et de fait, pour ces faibles de la matière, implacablement : 'Désolée si tu le prends de cette façon, je ne peux pas t'aider, la solution est à l'intérieur de toi, et c'est à toi de la trouver; cela ne m'appartient pas' ; Personne ne comprend ce que je raconte et, soit on me traite d'illuminée (j'ai l'habitude) soit de méchante (Comme si nous étions à la maternelle).

Comment dialogue t on d'adulte à adulte avec des das adultes qui s'ignorent ? Pardon ! Je ne sais plus faire. Les jeux de dupes, ce n'est pas mon truc. C'est violent ? Pas pour moi! Pardon!

Alors, je vous le dis, si votre chemin est voilé par de telles personnes, barré par de tels comportements, et malgré tout l'amour que vous leur portez par ailleurs, détournez vos talons, votre regard, votre intérêt...

Continuez sur votre chemin, libérez vous, pour aller vers ceux qui se trouvent sur la même vibration, sur l'identique chemin de destinée...Alors, vous avancerez, réellement ! La vie est merveilleuse d'échanges et de rencontres à venir.

Tant de choses à faire et le temps compté si précieux. Le plus beau n'est pas forcement loin de vous...faut juste oser détourner le regard de vos habitudes. Ouvrez les yeux... Détachez vous des liens qui entravent votre avancée spirituelle. Ceux qui vous aiment véritablement comprendront

Tranquillisez vous ! Vous n'êtes responsable pour personne, redevable de rien, sinon pour vous même, vos actes et vos pensées. La seule condition ? Que vous le fassiez en conscience, pour grandir et jamais pour nuire. C'est à dire en accord avec le grand SOI. LUI sait ce dont vous avez besoin.

Vous en doutez ? Les mots que j'écris ici sonnent tels une langue étrangère ? Pas d’inquiétude ! C'est votre droit.

Chacun avance à son rythme et nul ne peut le contraindre à avancer plus vite.

Pas la peine, l’expérience de la vie s’en charge, et ma foi, assez bien. De là à ce que ce soit à notre goût, nos désirs, c'est une autre histoire.

Ce que je peux dire c'est que tout est à sa place.

😇😇😇

Un peu de philo / Conscience = Faculté mentale qui permet d'appréhender de façon subjective les phénomènes extérieurs ou intérieurs et plus généralement sa propre existence.

Ma définition / être conscient, c’est agir, penser, et savoir qu’on agit, ou pense, en résonance avec notre morale. En parfait accord avec notre être. Sans remords, ni regrets, sans douleur, sans amour ni haine, sans inquiétude ni névrose d'aucune sorte. Vivre en conscience est le fait de vivre en paix avec SOI et c'est un état proche de la béatitude.

Merci Pardon Je t'aime

😇😇😇

Ah, encore un mot : J'ai racheté un collier et au bout de celui ci est suspendu : Le CHRIST

'Rien de mal ne peut m'arriver puisque le Seigneur est mon berger'

De tout cœur avec les Chrétiens d'Orient, ils en ont tellement besoin

Inspiration, dans mon esprit, tu es ma Loi
Inspiration, dans mon esprit, tu es ma Loi
Inspiration, dans mon esprit, tu es ma Loi

Inspiration, dans mon esprit, tu es ma Loi

Retour à l'accueil