Introduction

Parfois en lisant vous penserez : "Facile, j'ai déjà vu, ou appris" ou encore, "c'est répétitif", surtout au début, et d'autant plus si vous travaillez dans le domaine. C'est normal. Nous savons plus que nous n'en sommes conscients. Tant mieux ! Prenez le comme un +👍

👉Aspirant AS, veuillez intégrer le fait qu'un Être Humain est une personne à plusieurs dimensions, et que sa prise en charge doit être globale.

☝L' AS doit prendre en compte les facteurs qui peuvent perturber les besoins, qu'ils soient : Biologiques, Psychologiques ou Sociologiques. Vous avez à apprendre les définitions , et surtout comprendre le rôle de l'Aide Soignant pour chaque cas / situation/ service...

Conseil 👉Recopier à la main en utilisant le pronom personnel JE. Ensuite, la révision consistera à lire; La mémorisation sera facilitée avec la notion du JE.

Un mot / terme vous interpelle ? N'hésitez pas à consulter un dico, et prendre des notes / Memo / synthèse perso...Cool, no stress, laissez faire le temps...

*

Toutes les definitions sont à connaître / Assimiler

C'est parti...📑

*

Définition de la santé

La santé selon l'OMS (organisation mondiale de la santé) est un état de parfait bien être sur les plans physique, mental et social et ne consiste pas seulement à une absence de maladie ou d'infirmité.

Autrement dit, le métier de soignant, ne disparaitra pas demain ;o)

1 // Notions sur les soins / concepts de base / santé, maladie / être humain...

1-1-Qu'est-ce que le concept de soins ?

C'est la représentation mentale ou abstraite d'un objet ou d'une idée (l'hygiène pour la propreté). C'est aussi savoir appréhender un patient, le connaître et analyser sa pathologie.

Les valeurs représentent l'ensemble de croyances et/ou d'attitudes qui orientent nos actions basées d'après différents critères sociaux, professionnels…

L'éthique est basée sur les principes de la morale. C'est un ensemble de règles de conduite. Il existe un comité d'éthique qui juge l'encadrement médical sur ses actes.

La déontologie représente les règles de bonne conduite d'un bon professionnel.

1-2- Modèles conceptuels selon Virginia Henderson : C'est le langage commun pour parler des soins et de personne soignée.

Le concept de l'homme : C'est un être unique qui a des attentes et des besoins biologiques, psychologiques, sociaux et culturels. Il évolue en interaction avec son environnement. C'est un être responsable, libre et capable de s'adapter.

Le concept de la santé : C'est un état complet de bien être physique, mental et social ne consistant pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité. C'est un équilibre, une harmonie à trouver ou à retrouver, et à maintenir, influencé par la culture, l'environnement, l'éducation, la croyance.

Le concept de la maladie : C'est la rupture d'un équilibre, d'une harmonie. C'est un signal d'alarme qui se traduit par une souffrance physique, psychologique ou une difficulté à s'adapter à une nouvelle vie.

Le concept du soin infirmier : Il consiste dans le fait d'aider l'individu malade ou en bonne santé au recouvrement ou au maintien de la santé, de l'assister dans ses derniers moments par l'accomplissement de tâches dont il s'acquitterait lui-même s'il en avait la force, la volonté ou les connaissances voulues, de façon à l'aider à reconquérir son indépendance le plus rapidement possible.

Analyse de l'état de santé et identification des concepts de soins de base / être humain.

Soins = OBSERVATION (S) : Visualisation : Examen : Détection = Détermination des actions à entreprendre. L'observation participe à la compréhension des besoins d'un patient, à analyser les perturbations et à mettre en œuvre les actions nécessaires auprès du patient. L'aide soignant doit savoir observer pour transmettre des informations fiables et pertinentes aux membres de l'équipe médicale, en vue de dispenser les soins adaptés et individualisés. Toutes ces informations permettront une meilleure continuité des soins en utilisant le Dossier de Soins Infirmiers .

1-3- C'est quoi Observer ?

Bien observer, c'est : Être attentif. Etre disponible intellectuellement afin d'établir le recueil de données. Être disponible émotionnellement pour pouvoir communiquer librement, dans certaines limites. Etre disponible physiquement par sa présence (relation active), le dialogue, le toucher (ex. patients dans le coma). Être intéressé, motivé (connaissance de la personne soignée). Être et rester neutre (0 jugement de valeur, 0 interprétation) . Observer : Vue 👉Audition 👉Toucher👉 Odorat !

1-4- Qui était Virginia Henderson ?

IDE (infirmière diplômée d'état) / humaniste et théoricienne décédée à l'âge de 99 ans, a pratiqué au sein de différents services hospitaliers. Son concept d'uniformiser les soins à l'hôpital est reconnu et appliqué en France à l'aide du dossier de soins infirmiers, dans la démarche de soins.

Autrement dit, Soignants, nous n'y échappons pas, et il ne suffit pas de les apprendre ces fondamentaux, il nous faut les comprendre, nous devons les 'décortiquer', les réfléchir, les analyser...

OBJECTIFS : Élève aide soignant vous devez connaître les 14 besoins fondamentaux en faisant les liens avec : le dossier de soins, la démarche de soins, la transmission.

Nous avons lu, entendu, étudié , les 14 besoins fondamentaux (BF) mais ici, il faudra les comprendre dans tous les aspects du soin .

Les besoins sont toujours rattachés à un organe et une pathologie. Ex.: malade, maladie, oui, mais de quoi, laquelle ? Ex. Cyrose-foie ou tuberculose-poumons...

Le besoin fondamental est une nécessité vitale, essentiel à l'être humain pour se maintenir en vie et assurer son bien être. Au niveau du sommeil, s'il n'est pas respecté, l’être humain éprouve des difficultés, qui vont entraîner un déséquilibre au niveau de son organisme, au niveau affectif, au niveau d'une intégration sociale , je vous conseille d'assimiler la synchronicité / cycles du sommeil .

L'indépendance de l'être humain, C'est quoi ?

C'est la capacité à satisfaire ses besoins fondamentaux. L'individu tend vers l'autonomie. L'être humain est unique et vit en fonction de sa situation sociale, familiale, psychologique, parfois religieuse et/ou traditionnelle. BESOINS : Ne pas les perturber.

Respirer = La respiration sert à maintenir l'échange entre l'oxygène (O2) et le gaz carbonique (CO2). L'absence d'oxygène dans le corps entraîne des troubles graves et trois minutes suffisent pour provoquer la mort de certaines cellules cérébrales.

Manger et boire = Une alimentation équilibrée apporte à l'organisme les produits indispensables : eau, protides, glucides, lipides, calcium, minéraux, vitamines.Ces éléments permettent à l'individu d'assurer sa croissance, d'entretenir ses tissus et de maintenir l'énergie indispensable à toute activité.

Éliminer = C'est la nécessité pour l'organisme de se débarrasser de toute substance inutile. Ces déchets, s'ils ne sont pas éliminés (urine, selles, sueur, menstrues…) perturberont la composition sanguine qui provoquera des troubles importants, un coma ou la mort.

Se mouvoir et maintenir une bonne posture = Un muscle qui travaille augmente de volume et de force. Les exercices physiques entretiennent la souplesse du corps, des muscles et des articulations. L'activité musculaire favorise aussi la circulation sanguine et l'oxygénation des cellules.

Dormir et se reposer = Le manque de sommeil ou de repos peut amener des perturbations physiques et psychologiques. Il faut prendre suffisamment de sommeil et de repos pour retrouver l'énergie nécessaire pour ses activités.

Se vêtir et se dévêtir - Choisir ses vêtements = Le vêtement sert à protéger de l'extérieur, il est aussi un moyen de séduction et de reconnaissance. Il peut être différent en fonction de la culture, la mode (le vêtement est très important). Dans certaines tribus, la femme ou l'homme portera même des scarifications ou des peintures. Le vêtement est un moyen d'expression pour exister et affirmer sa personnalité.

👉Maintenir la température corporelle dans les limites de la normale . L'organisme doit conserver une température à peu près constante (entre 36° C et 37° C). En dessous de 36° C, c'est l'hypothermie et au-dessus de 37,5° C c'est l'hyperthermie. La température doit être équilibrée pour que l'individu ne ressente pas de perturbations.

Être propre et soigné - Protéger ses téguments = L'hygiène évolue en fonction des découvertes, elle fait partie de notre éducation et il est important pour un enfant qu'il fasse l'apprentissage de la propreté. Un patient qui ne bénéficie pas d'une toilette régulière peut perdre sa dignité. L'hygiène peut être différente en fonction de la culture et de l'âge.

Éviter les dangers = Une personne autonome, bien portante, qui a toute conscience, a le libre contrôle d'elle-même et de son entourage. Elle peut s'en éloigner si celui-ci devient menaçant ou elle peut utiliser des moyens de prévention du danger (la vaccination). La maladie peut priver l'individu de cette liberté.

Communiquer = Tous les êtres humains cherchent à s'exprimer par la parole, par le toucher, par la pensée, par des émotions et par des désirs. Il est très important pour le patient de communiquer avec le soignant qui utilisera le langage verbal, non verbal et le toucher.

Agir selon ses valeurs et ses croyances = Il est important de respecter les valeurs et croyances de l'être humain qu'elles qu'en soient les circonstances, cela fait partie des soins de base. Le patient peut avoir des coutumes, des habitudes de vie. Le soignant pourra s'adapter à ses habitudes et l'informera de l'existence de lieux de culte et de la présence de représentants religieux au sein de la structure.

S'occuper en vue de se réaliser, se récréer = Dans la plupart des civilisations, l'homme a besoin de se valoriser par le travail ou par le bénévolat dans les associations. La maladie peut interrompre ce processus et entraîner des problèmes sociaux importants qui seront pris en charge le plus souvent par l'assistante sociale.

L'individu a besoin de se détendre par le loisir et la maladie peut le priver de ses activités habituelles. Depuis quelques années, on a humanisé les hôpitaux pour mieux accueillir les patients en créant différents services comme la cafétéria, la bibliothèque… et plus particulièrement un service Animation.

L'accueil des patients est mieux géré ; peintures, sculptures apparaissent et améliorent ainsi l'environnement du patient.

Apprendre = Tout individu, à tout moment de sa vie, a besoin d'apprendre pour avoir des connaissances et surtout pour être libre. L'enseignement en France est obligatoire de 6 à 16 ans. L'adulte pourra avoir des promotions professionnelles au sein de son entreprise. Si ce besoin est perturbé, cela peut entraîner un désintérêt, des difficultés d'apprentissage, un illettrisme et/ou une analphabétisation.

L'aide soignant doit tenir compte de l'histoire du malade enfant ou adulte pour que la prise en charge soit de qualité. Si c'est un adulte, un travail commun et un réapprentissage des gestes de la vie quotidienne (rééducation de la toilette) seront mis en place pour permettre au patient de trouver une nouvelle autonomie et ce, quelque soit son handicap ; pour l'enfant ce sera l'apprentissage et l'éducation.

1-5- DOSSIER DE SOINS / Définition : C'est un document unique et individualisé qui regroupe toutes les informations concernant une personne soignée, en tenant compte de :

-L'aspect préventif (vaccinations).

- L'aspect curatif (traitements et soins).

-L'aspect éducatif (régime alimentaire) et relationnel du soin.

👉C'est l'élément fondamental pour la cohérence et la continuité des soins ; il peut être consulté par tous les membres de l'équipe médicale.

INTERET DOSSIER SOINS : Il a pour but d'améliorer la qualité des soins en termes : d'efficacité, de continuité, de sécurité, et d'améliorer leur organisation. Il doit être remis à jour régulièrement.

ETHIQUE ET JURIDIQUE (je vous conseille de lire les textes réglementaires suivants et de vous tenir au courant des lois en ce domaine) / Décret du 11 février 2002 relatif aux actes professionnels et à l'exercice de la profession infirmier. Loi du 4 mars 2002 : droits du malade et qualité du système de santé (informations probantes devant un Tribunal), définitions du patient (données personnelles, administratives…), précisions sur les actes apportés au patient, droit de consultation du patient de son dossier ou d'un membre de la famille. Circulaire relative à la publication du guide de service infirmier du 3 mars 1985 qui précise que …absence de notes peut laisser supposer que si rien n'a été noté = rien n'a été fait.

L'ensemble des informations recueillies permet de recenser tous les soins prodigués.

!!!! Confidentialité = Tout personnel soignant a le devoir de protection des confidences du patient et ne doit porter ou laisser apparaître de jugement de valeur. Tout renseignement à caractère confidentiel ne pourra figurer sur le dossier de soins sans l'avis et accord du patient.

Responsabilité de l'Infirmier : Le dossier de soins est un document durable et sa valeur juridique est incontestable. Toute erreur ou omission sera juridiquement interprétée comme faute. Chaque page est obligatoirement numérotée ; l'écriture doit y être lisible, claire et précise. Il ne faut pas utiliser d'abréviation, éviter les espaces, interlignes et éviter, en cas d'erreur, toute surcharge de texte ou/et de rayures.

Le soignant doit renseigner ce document de la date, l'heure et de son identité (prénom - nom - fonction…).

Facteurs d'évolution du dossier de soins :

-Formation complémentaire. -Évolutions médicales. -Évolution des traitements.- Évolutions technologiques et techniques.- Meilleure collaboration au sein d'une équipe (tout type de soignant). -Modifications des conditions de travail.

Aide soignant et le dossier de soins : Au sein d'une équipe, l'aide soignant contribue à la prise en charge d'une personne ou d'un groupe de personnes et participe, dans le cadre du rôle propre de l'infirmier, en collaboration avec lui et sous sa responsabilité, à des soins visant à répondre aux besoins d'entretien et de continuité de la vie de l'être humain et à compenser partiellement ou totalement au manque -/-diminution d'autonomie du patient.

L'AS doit transmettre sur le dossier les soins effectués sur le patient et ses observations (aperçu, ressenti...). Cela lui permet de mettre en application ses compétences et de valoriser son travail.

Composition du dossier : Toutes les fiches qui composent ce dossier peuvent être identifiées par spécificité à l'aide de différentes couleurs et doivent être remplies en intégralité et en temps réel.

-Fiche administrative, sociale et professionnelle, antécédents médicaux ou chirurgicaux, circonstances de présence dans la structure…

-Fiche d'activité quotidienne et répétitive (réfection de lit, toilette…).

-Fiche de prescriptions médicales et/ou d'examens et résumé des soins infirmiers.

-Fiche "satellite" (assistante sociale, kinésithérapeute, diététicienne…).

-Fiche de transmissions ciblées avec D.A.R. (Données Actions Résultats).

Échelle de risques (facultative) : degré d'autonomie. Échelle de Braden (facultative) : formation des escarres.

Toutes les fiches sont identifiées individuellement à l'aide d'une étiquette administrative et complétée des nom - prénom et signature de l'aide soignant ayant pris en charge le patient

--Méthodologie de la transmission des soins de l'aide soignant sur le dossier de soins infirmiers

-Transmissions orales à l'infirmier diplômé d'état : soins pratiqués, date, horaire, résultats (bonne participation du patient lors de la toilette), observations particulières, anomalies, comportement du patient pendant le soin…

-Transmissions écrites sur le dossier de soins infirmiers : cocher les soins réalisés et D.A.R. (Données Actions Résultats) si nécessaire (rougeurs, progrès, autonomie…) et noter le degré d'efficacité du soin.

👉Devenir du dossier de soins : A la sortie du patient, le dossier de soins infirmiers est archivé avec le dossier médical pour une durée de 30 ans.

1-6- DEMARCHE DE SOINS / OBJECTIFS :

L'élève aide soignant doit comprendre l'utilité de la démarche de soins et la méthodologie pour faire le lien avec le dossier de soins pour mieux prendre en charge le malade en connaissant sa pathologie et ses besoins perturbés.

DEFINITION DEMARCHE : C'est le processus qui détermine et évolue les actions de l'aide soignant, relevant du rôle propre de l'infirmier, dans le cadre d'un contrat avec le malade pour qu'il soit pris en charge dans les meilleures conditions.

État

Analyse (causes)

Actions

Résultats

Etat Analyse (causes)

Actions

Résultats...

Ceci semble logique voire simple, mais l'appliquer est une autre paire de manches et savoir en parler, parfois relève de la prouesse mentale

Démarche de soins = Méthodologie pour la démarche de soins = Réunir les informations du patient en utilisant le dossier de soins lors d'entretiens avec l'équipe, le malade (avec vigilance), et la famille (faire preuve de délicatesse et de discrétion).

Analyser les informations reçues. Déduire les actions à entreprendre.

Réaliser les actions dans la limite de ses compétences. Évaluer l'efficacité de ces actions. Transmission orale des informations à l'infirmier

Transmission par écrit sur le dossier de soins

AS = PARTICIPATION / DEMARCHE DE SOINS :

-Présentation de la personne soignée : État civil (nom - prénom - date de naissance - situation de famille…).

-Présentation sociale (date d'hospitalisation - pathologie - N° d'admission - Prise en charge par la sécurité sociale, mutuelle, forfait journalier…). Habitudes de vie (mode et lieu d'habitation, habitudes, environnement)

-Présentation physique (particularités physiques…).

- Présentation psychologique (comportement, entourage, impression pendant l'entretien). Degré d'autonomie (synthèse, évaluation des ses possibilités, évaluation de ses besoins…). Antécédents médicaux et chirurgicaux Type d'intervention, année. Antécédents médicaux (asthmatique, cholestérol, allergies…). Particularités diverses (tabac avec quantité et périodicité…). Raison de la présence dans la structure. Mode d'admission (urgence, hospitalisation programmée, transfert) Circonstances de l'hospitalisation (Accident Vasculaire Cérébral…)

Déroulement de l'hospitalisation, soins apportés (injection, anticoagulant, pose d'une sonde…). Mise à jour en temps réel (plus de perfusion, toujours sous anticoagulant, moins déprimé…).

!!! Les besoins seront classés par priorité (classification) : Du plus perturbé ou dépendant au moins perturbé ou indépendant :

Exemple : Se mouvoir : Hémiplégie / gauche = Ne tient pas debout . installation au fauteuil Installé(e) au fauteuil-Changement de position plusieurs fois par jour - Installation à proximité de la-sonnette d'alarme-Installation à proximité du téléphone et de la télécommande T.V.-Prend plaisir à regarder la T.V. être propre- Lave son visage seul(e)-Toilette au lit-Bonne participation lors de la toilette- Massage aux points d'appui (prévention d'escarre) avec Biafine- Constat d'une rougeur au talon gauche.

Soins= Planifier : Le réajustement de la démarche est à effectuer le plus souvent possible sans oublier de prendre soin de bien planifier sa journée en fonction du service et des informations recueillies sur le patient . Nous parlons de patient et non de résident, puisque la personne a vocation à guérir et rentrer chez elle :

7 h 00 Transmission

7 h 15 Prise de température et pulsation

7 h 30 Diurèse

8 h 00 Toilette au lit ou au lavabo

8 h 30 Transfert au fauteuil

9 h 00 Petit déjeuner

Avenir du patient :

--Court terme, Retrait de la sonde urinaire, séances de kinésithérapie… Moyen terme / Maison de rééducation.

--Long terme, Retour au domicile dans 3 mois.

Il est impératif de respecter les étapes des soins et de la prise en charge du patient !!! Attention ne pas confondre le développement psychomoteur chez l'enfant avec sa(ses) dépendance(s).

Exemple : Un Enfant de 6 mois ne marche pas, mais est considéré indépendant en rapport avec les potentialités liés à son âge. Assurer ses Besoins = ACTIONS DE SUPPLEANCE

1-Respirer : L'aider à se moucher, aérer les pièces, dévêtir si besoin, traitement adapté.

2-Manger et boire : Lui donner à manger au biberon ou à la cuillère, nombre de repas, lui couper les aliments coupés en petits morceaux ou moulinés, lui laver les mains avant et après les repas, attention à la température des aliments (biberon), le faire boire, s'assurer du rot après un biberon. 3-Éliminer : L'enfant est propre (utilisation d'une couche uniquement lors du sommeil), surveillance des urines et des selles (rythme, quantité, couleur…) et se rend aux toilettes tout seul.

4-5- Se mouvoir : L'aider à marcher, l'asseoir correctement. Connaître ses habitudes d'endormissement, le déshabiller, mettre en œuvre les rites de l'enfant, respecter son sommeil.

6- Se vêtir, se dévêtir : L'aider à s'habiller et à se déshabiller, observer l'enfant pour connaître son savoir-faire sur l'habillement (autonomie), vérifier que sa tenue vestimentaire est adaptée au climat.

7- Maintenir sa température corporelle : Surveiller tout signe extérieur présageant un changement de la température (rougeur, sueur, changement d'humeur…).

8--Être propre et soigné : Lavage des mains avant et après tout repas ou tout type d'activité, change et toilette autant de fois que nécessaire.

9-10- Communiquer / /Pratiquer sa religion et d'agir selon ses croyances , : Parler avec l'enfant quelque soit son âge, l'appeler par son prénom et avoir un langage adapté. Agir selon ses valeurs et ses croyances : Respect des consignes alimentaires apportées par les parents…

11-12-S'occuper en vue de se réaliser, se récréer : Activités qui correspondent à ses goûts, éveil psychomoteur en respectant toujours le choix de participation de l'enfant.

13-Éviter les dangers : Éviter les chutes, ne jamais laisser seul un enfant dans une pièce ou sur une table à langer, aucun matériel dangereux à proximité, produits médicamenteux à mettre hors de portée, attention à la température de l'eau lors de la toilette ou des aliments,

14- Apprendre : Apprentissage et explications apportées à l'enfant .

En Maternité / démarche de soins : C'est quoi le score d’Apgar ?

C’est une méthode simple et efficace utilisée pour mesurer l’état de santé d'un bébé et déterminer s’il a besoin d’un traitement d’urgence. La méthode est rapide, indolore et rassurante. La plupart des bébés sont en bonne santé.

La méthode fait partie intégrante d’un accouchement depuis qu’elle a été mise au point par le docteur Virginia Apgar en 1952.

Procédure : après une minute et puis de nouveau après 5 minutes après la naissance, on évalue chez un bébé : La fréquence cardiaque. La respiration. Le tonus musculaire. Les réflexes. La couleur (le médecin contrôle la couleur de la plante des pieds et de la paume des mains pour les enfants de couleur). Un score compris entre 0 et 2 est attribué à chaque facteur, puis on fait la somme des résultats. La plupart des nouveau-nés ont un total compris entre 7 et 10 et n’ont pas besoin d’un traitement immédiat, par exemple une aide respiratoire.

1-7- TRANSMISSIONS CIBLEES : OBJECTIFS

Les transmissions ciblées sont un modèle d'organisation pour transmettre par écrit des informations concernant la personne soignée. Elles permettent lors de la retranscription des informations/observations entre infirmier, aide soignant ou autre membre de l'équipe médicale d'établir une cohérence avec le projet de soins.

Types de Cibles définition : C'est la priorité identifiée par la personne soignée à un moment donné de sa prise en charge. Elle permet le repérage rapide et le suivi cohérent : d'une réaction, d'un comportement, d'un événement, d'un incident, d'une amélioration. Les cibles sont déterminées en fonction de la spécificité du service et du patient (changement dans l'état de santé et/ou comportement du patient, douleurs…), déterminées .

La macro cible centrée sur la personne soignée, sur la vue générale du patient : c'est la vision synthétique de l'individu à un moment donné de son hospitalisation.

La cible également centrée sur la vue générale du patient : c'est le zoom d'un point particulier, la vision est focalisée sur ce qui arrive ponctuellement à un patient et qui justifie une transmission.

TRANS. CIBLEES ou D.A.R. (Données - Actions - Résultats) :

Les transmissions ciblées garantissent au patient des soins éducatifs, préventifs, techniques et relationnels mais ce sont aussi des soins personnalisés et individualisés.

C'est une méthode rigoureuse qui permet de recueillir l'information nécessaire afin d'en déduire les problèmes de santé, de les concrétiser par des interventions adaptées et d'en évaluer les résultats.

Ces transmissions doivent être régulières et peuvent être réajustées au cours d'une journée. Elles se décomposent en trois parties :

1) Donnée(s) : ensemble des informations détaillées, décrites et recueillies à un moment donné (patient algique : patient atteint de douleurs).

2) Actions : ensemble des interventions présentes ou futures pour régler la cible identifiée (changement de position dans le cas d'escarre).

3) Résultat(s) : évaluation de l'efficacité des soins donnés pour la cible identifiée. Le résultat peut être immédiat ou différé.

Fiche transmission ciblée macro / activités quotidiennes répétitives = ou cibles pré ou post opératoire par exemple...jusqu'au résultat escompté. Il s'agit d'une fiche avec le nom, date de naissance et adresse du patient ou chaque aide soignant note son intervention, les actes pratiqués, les produits utilisés, les soins, l'alimentation, le sommeil, l'anxiété, la mobilité, l'hygiène, la communication...tout ce qui concerne l'état du patient, 24h/24h. Les intervenants / soignants remplissent et signent.

En effet, il faut noter que toute cible identifiée doit être menée à son terme jusqu'au résultat attendu et en conservant un même libellé. Dans le cursus de formation, l’élève aide soignant aura des études de cas bien entendu.

👧Pour l'heure, si le sujet vous intéresse, des livres spécifique sur les transmissions ciblées existent sur le marché, mais je vous déconseille de vous prendre la tête pour l'instant. Concentrez vous sur ce qui est, car chaque chose arrive en son temps.

1-8- Indépendance - dépendance - OBJECTIFS : L'élève aide soignant sera capable de définir : L'indépendance et de donner 4 exemples par rapport à un besoin en expliquant pourquoi le besoin de Virginia Henderson est dépendant sur un plan :

-Psychologique communiquer avec ses semblables (dépression : pleurs, tristesse, aucun dialogue).

-Sociologique s'occuper en vue de se réaliser (paraplégie, sans domicile fixe…). biologique (clinique) maintenir la température corporelle (rougeurs, frissons, sueurs…) procéder à des examens (hémoculture, prise de température).

👱A l'hôpital ou dans une autre structure pour personne âgée, le patient est souvent face à des dépendances temporaires (physique : plâtre - psychologique : dépression) ou définitives (physique : paraplégie - psychologique : autiste, psychopathe…).

L'aide soignant doit permettre au patient de retrouver une indépendance ou autonomie par une aide appropriée, en faisant aussi de l'éducation. Il fait partie d'une équipe et participe au projet de soins établi à l'entrée du malade.

---👤L'indépendance c'est la satisfaction d'un ou des besoins de l'être humain par des actions appropriées qu'il accomplit lui-même.

----👥La dépendance c'est l'insatisfaction d'un ou des besoins de l'être humain par des actions inadaptées qu'il accomplit ou qu'il est dans l'incapacité d'accomplir et se manifeste par des signes observables (incontinence : perte de contrôle des sphincters).

!!! Ne pas oublier que les besoins peuvent être perturbés ou influencés par trois facteurs : Biologique. Psychologique. Sociologique !!!

1-9-BESOINS FONDAMENTAUX ...

(vous n'en sortirez pas... c'est la base sur laquelle toute pratiques de soin repose, le cœur du métier) ...et le rôle du soignant :

1-Respirer : L'indépendance : la fréquence respiratoire est de 15 à 20 mouvements par minute. La couleur des téguments est rosée.

-Les facteurs qui peuvent perturber ce besoin : Biologique tabac (radio pulmonaire significative de tabagisme ou gaz de sang). Psychologique angoisse. Sociologique climat, pollution, habitat, professionnel.

-Les signes de dépendance : Cyanose. Dyspnée (difficulté à respirer). Toux importante Expectoration (aspect)

-Le rôle AS (Incontournable et capital) Surveiller la fréquence respiratoire. Faire tousser le patient (rôle éducatif aussi). Surveiller l'expectoration. Installer le patient en position demi-assis. Surveiller le faciès et les extrémités. Transmission sur le dossier de soins infirmiers et à l'infirmier diplômé d'état. Les actions de l'IDE (Infirmier Diplômé d’État) : Oxygénation.

2-Boire et manger : L'indépendance : le patient a bon appétit, un bon équilibre alimentaire (apport en lipide, protides, glucides, eau, vitamines…), une bonne hygiène alimentaire

-- Les facteurs qui peuvent perturber ce besoin : Biologique âge (enfant en pleine croissance, personne âgée, femme enceinte) - activité (sédentarité ou activité) - régularité (grignotage). Psychologique stress, anxiété peuvent augmenter ou diminuer l'appétit (anorexie ou boulimie). Sociologique précarité (alimentation de bonne qualité et en quantité suffisante, climat, environnement, culture, religion).

-Les signes de dépendance Ictère (aspect lié parfois à l'alcoolisme). Fausses routes (problèmes de déglutition). Anorexie (perte d'appétit). Dysphagie (difficulté à avaler). Nausées, vomissements. Problèmes dentaires.

--Le rôle AS (classique et périodique ou quotidien) : Peser le malade. Contrôler le régime (plateau, quantité…). Éduquer le patient, la famille. Contacter le diététicien. Aider au repas (coupe des aliments…). Surveiller l'hydratation, et la prise de poids. Transmission sur le dossier de soins infirmiers et à l'infirmier diplômé d'état.

3- Éliminer : L'indépendance : Le patient élimine (selles et urines régulières). Les reins fonctionnent correctement. Les intestins et la digestion peuvent montrés un dysfonctionnement dans l'élimination des selles.

---Les facteurs qui peuvent perturber ce besoin : Biologique âge (la vieillesse favorise l'incontinence). Psychologique hypothomanie (boit énormément). Sociologique éducation par rapport à l'hygiène, selon les mesures de santé publique, sur l'environnement.

-Les signes de dépendance : Incontinence fécale et/ou urinaire (protection, régime alimentaire si besoin…). Diarrhée ou fécalome (amas de selles au niveau du rectum). Infection urinaire (brûlure à la miction, douleurs abdominales).Règles contraception.

---Le rôle de l'aide soignant : Surveiller les selles, les urines (diurèse : mesure sur la quantité d'urine pendant un temps donné). Contrôler l'alimentation et l'adapter en fonction de diarrhées, vomissements… Faire boire le patient. Surveiller toute douleur. Faire marcher (si possible). Surveiller les pertes vaginales. Donner les repas à heures régulières. Sonnette à proximité. Transmission sur le dossier de soins infirmiers et à l'infirmier diplômé(e) d'état.

4--Se mouvoir : L'indépendance : les mouvements sont coordonnés et tout le corps peut se mobiliser.

--Les facteurs qui peuvent perturber ce besoin : Biologique âge, la croissance. Psychologique  hyperactif ou apathique. Sociologique culture (yoga, danse africaine…). Les signes de dépendance Immobilité (paralysie). Incoordination des mouvements (maladie de Parkinson, petite enfance). Posture inadéquate (dite "vicieuse" ). Problèmes de vascularisation (risque de phlébite). Jambes lourdes, gonflement des mollets…

--Le rôle AS : Bien installer le patient dans son lit. Changer le malade de position pour éviter les escarres. Masser les points d'appui. Mettre à disposition la sonnette.

5-- Être propre : L'indépendance : la peau est propre et saine pour tenir son rôle de protection contre les microbes.

---Les facteurs qui peuvent perturber ce besoin : Biologique peau plus fragile et sensible et donc moins de résistance aux microbes. La peau se déshydrate plus facilement. L'alimentation joue un rôle très important pour préserver la peau. Psychologique émotion (transpiration). Sociologique éducation, mode (influence les comportements).

-Les signes de dépendance : Chute de cheveux (maladie - stress - chimiothérapie ou alopécie). Propreté douteuse du cuir chevelu (poux), des mains, des ongles. Odeur. Refus de soigner son apparence (dépression - incurie).

-Rôle AS Toilette et travail d'éducation sur l'autonomie et l'hygiène (intime, buccodentaire, ongles, mains…). Soins des cheveux (capiluve) et des pieds (pédiluve). Motiver et encourager le patient. Surveiller son état cutané.

6-- Maintenir la température corporelle : L'indépendance : l'organisme maintient une température constante comprise entre 36,3° C et 37,5° C et s'adapte à la température ambiante dans certaines limites.

--Les facteurs qui peuvent perturber ce besoin : Biologique le nourrisson et la personne âgée sont plus sensibles au froid. La température augmente lors d'exercices physiques, pendant la digestion et chez la femme pendant ses règles. Psychologique les émotions ou anxiétés provoquent également une hausse de la température. Sociologique habitation, climat, lieu de travail.

--Les signes de dépendance : Hyperthermie ou hypothermie lors d'infections. L'hypothermie peut être provoquée par des anomalies cérébrales (hypothalamus), absorption de substances toxiques (drogue…). Frissons. Pouls élevé (tachycardie). Lèvres sèches, courbatures, douleurs, céphalées. Asthénie (fatigue intense).

--Le rôle AS : Prise de la température. Transmission sur le dossier de soins infirmiers et auprès de l'infirmier(è).Faire boire le patient, humidifier ses lèvres. Changer les draps (si nécessaire). Réchauffer le patient (si nécessaire).Privilégier un environnement calme.

7--Éviter les dangers : L'indépendance : l'être humain doit pouvoir se protéger contre toute agression pour garder son intégrité physique et psychologique.

-Les facteurs qui peuvent perturber ce besoin : Biologique âge, déficit du système immunitaire. Psychologique religion (sécurise le patient), stress qui peut modifier les réactions face à une agression. Sociologique conditions de travail (métiers à risques), environnement et éducation (jeune enfant et adolescents).

- Les signes de dépendance : Vulnérabilité de la personne. État de fatigue, surmenage, agitation, irritabilité. Diminution des défenses immunitaires.

- Le rôle AS : Informer et éduquer le patient ou/et l'enfant (éducation, apprentissage). Le faire participer aux soins. Mettre les barrières au lit pour éviter toute chute. Mettre à disposition la sonnette. Lui donner des chaussons adaptés. Désinfecter l'environnement pour lutter contre les infections nosocomiales.

8-Communiquer : L'indépendance : une personne équilibrée communique normalement avec les autres, de façon verbale et non verbale.

--Les facteurs qui peuvent perturber ce besoin : Biologique l'intégrité des organes des sens, les étapes de la croissance. Psychologique  les facultés intellectuelles, la personnalité. Sociologique  l'entourage, la culture, le statut social.

--Les signes de dépendance Handicap (surdité, cécité). Problèmes d'élocution (bégaiement). Ralentissement du processus de la pensée (tumeur au cerveau). Hallucinations, amnésie, isolement, agressivité…

-- Rôle de l'aide S : Communiquer avec le patient.Observer son comportement verbal et non verbal. Écouter le malade, le rassurer.Favoriser les visites, l'animation (presse, télévision) Favoriser le S. T. E. P. (S'asseoir Toucher Écouter Parler)

9-Agir selon ses croyances, ses valeurs : L'indépendance : les êtres humains ont parfois un besoin important de valeurs ou de croyances pour favoriser le développement de leur personnalité.

--Les facteurs qui peuvent perturber ce besoin : Biologique maladie. Psychologique et sociologique émotions, stress, angoisse peuvent empêcher le patient d'appliquer ses valeurs, croyances.

-Les signes de dépendance : Frustration. Culpabilité.Tristesse Colère. Diminution de l'estime de soi.

-Le rôle AS : S'informer sur le dossier de soins infirmiers des croyances, valeurs… Faire exprimer au patient ses besoins et lui faciliter l'accès au lieu de culte approprié à sa religion ou/et à son représentant.

10-Se récréer : L'indépendance : l'être humain doit être capable de s'occuper à des activités ou des loisirs.

-Les facteurs qui peuvent perturber ce besoin : Biologique âge (avec l'âge ce besoin diminue). Psychologique activité adaptée en fonction du développement psychomoteur. Sociologique  influence de la société qui agit sur ses loisirs ( retraite…)

--.Les signes de dépendance : tristesse, isolement, sédentarité.

-- Le rôle AS : Proposer et planifier des activités. Observer et évaluer le comportement du patient durant ses activités.

11-S'habiller, se déshabiller, choisir ses vêtements : L'indépendance : l'être humain a la liberté de s'habiller, se déshabiller et choisir ses vêtements, en fonction du climat, d'une idéologie ou d'un statut social. Le vêtement peut être un moyen de communication.

-Les facteurs qui peuvent perturber ce besoin : Biologique l'âge, la température corporelle est plus basse chez l'enfant et la personne âgée (il faut les couvrir davantage), la taille et la stature (adapter le vêtement). Psychologique les croyances, religion (tenue de circonstance pour un deuil…), les émotions influencent le choix des vêtements pour exprimer des sentiments. Sociologique le statut social, l'emploi (le bleu de travail), la culture (sari pour les hindoues…).

-S'habiller, se déshabiller, choix : Les signes de dépendance : vêtements souillés (incurie) ou non adaptés à la température extérieure. Dans le cas d'une dépression, le patient a une mauvaise image de lui-même et ne veut plus choisir ses vêtements.

--Le rôle AS : Faire choisir les vêtements au patient. Aider le patient à s'habiller (perfusion, opération, hémiplégie…) toujours commencer par le côté handicapé. Respecter sa pudeur.

12-Dormir et se reposer : L'indépendance : le sommeil aide à la croissance et à la réparation de l'organisme.

-Les facteurs qui peuvent perturber ce besoin : Biologique l'âge (le sommeil varie selon l'âge), l'exercice physique ou intellectuel - plus l'activité est importante - plus le sommeil sera réparateur, les habitudes liées au sommeil (lait chaud, tisane…). Psychologique l'anxiété, le stress troublent la quantité et la qualité du sommeil. Sociologique les horaires variables dans le travail. Les signes de dépendance : insomnie, hypersomnie, fatigue, agitation…

-Le rôle AS : Lit confortable avec une position adéquate, retirer les plis du drap. Chambre aérée et calme. Rassurer le patient si anxieux. Proposer une tisane. La douleur peut provoquer l'insomnie (signaler à l'infirmier). Proposer une sieste. Le patient peut obtenir des somnifères (donnés par l'infirmier).

13-S'occuper en vue de se réaliser : L'indépendance : l'être humain a besoin parfois de développer son sens créateur ou s'accomplir à son travail (association caritative ) peindre, progresser socialement…

-Les facteurs qui peuvent perturber ce besoin : Biologique l'âge, l'occupation sera différente selon l'âge, les capacités physiques. Psychologique l'estime de soi, les émotions. Sociologique la culture peut influencer le choix d'une profession, le choix ou le non-choix de faire des études. Les signes de dépendance : dévalorisation de soi, sentiment d'infériorité, découragement,somnolence, colère, diminution de la motivation, perte d'un travail, apathie ou agressivité.

-Le rôle AS : Offrir au patient des activités. Le revaloriser, l'encourager. Signaler tous signes anormaux dans son comportement à l'infirmier et dans le dossier de soins. Atelier thérapeutique surtout en psychiatrie, en neurologie pour un patient hémiplégique ou ergothérapie.

14-Apprendre : L'indépendance : tout au long de sa vie, l'être humain va apprendre et s'adapter aux changements et acquérir des connaissances.

- Les facteurs qui peuvent perturber ce besoin :Biologique l'âge (il est plus facile de mémoriser jeune que plus âgé), les capacités physiques (organes des sens). Psychologique la motivation, les émotions, la douleur vont empêcher l'apprentissage par manque de concentration Sociologique l'environnement (ambiance calme).

-Les signes de dépendance : manque de connaissances (maladie, régime à suivre, prévention, traitement, mesures d'hygiène), troubles de la pensée (Alzheimer ou problèmes psychologiques), douleur, anxiété, manque d'intérêt ou de confiance en soi.

- Le rôle AS : Expliquer les soins au patient. L'orienter vers le médecin ou l'infirmier. Éducation par rapport à son hygiène, son régime…Le motiver (journaux, télévision, bibliothèque…). L'enfant, durant son hospitalisation, aura des temps scolaires, l'AS devra donc le préparer pour ces horaires de cours.

FIN / Cours 1

A vous de vous approprier : Individu-Observation-Indépendance-dépendance-signes -facteurs- Causes- rôle de l' AS. Transmission-actions -Observation-Résultats-

Retour à l'accueil