Cours N° 8

Cours n°8 // Soins en chirurgie et en réanimation // Première partie.

Rappel si besoin était : Mis gracieusement à disposition de mes lecteurs, mes écrits ne se substituent pas à l'obligation de passer le concours, suivre la formation officielle, ni à l'obligation d'obtenir le diplôme d'Etat avant d'exercer le métier. Ils sont informationnels et informels !

8-1-SOINS PRE - POST OPERATOIRES- Soins en chirurgie et en réanimation

OBJECTIFS : Pouvoir expliquer le rôle de l'aide soignant, auprès du patient, la veille au soir avant l'intervention. Connaître le matériel à préparer pendant les périodes per et pré-opératoires. Expliquer le rôle de l'aide soignant, auprès du patient, lors de son retour en chambre.

8-2 - PERIODE PRE-OPERATOIRE = Les soins pré-opératoires visent à préparer physiquement et psychologiquement le patient.

▪Accueil du patient ▪▪▪▪présentation du service, de l'équipe médicale, de son environnement. Ecoute et dialogue de façon à rassurer le patient !!!!! attention aux questions-réponses relatives à l'intervention = rôle de l'infirmier!!!!.

▪Vérification de l'état de propreté du patient = toilette ou douche à effectuer.

○Le champ opératoire est préparé la veille ou le matin de l'intervention.

○Le rasage pré-opératoire est de la responsabilité de l'infirmier mais l'aide soignant peut aider celui-ci. L'infirmier rase et badigeonne le patient, selon le protocole de l'intervention, avec un antiseptique. Il ne faut aucune coupure et il sera procédé à la vérification des plis de flexion et de l'ombilic.

○La veille au soir le patient prendra une douche avec un savon antiseptique.

○Un repas léger lui sera proposé le soir et il ne devra plus absorber de boisson ou nourriture, ni fumer, à compter de minuit.

▪L'aide soignant devra informer l'équipe soignante de nuit du jeun.

■ Le matin de l'intervention : L'aide soignant procédera à la prise des constantes = pouls et température sauf tension artérielle = sous la responsabilité de l'infirmier... et devra s'assurer que le patient est à jeun.

■Le patient devra prendre une douche avec un savon antiseptique ou effectuer une toilette avec participation de l'aide soignant / selon pathologie et autonomie du patient. Il devra être nu sous une tenue adaptée à l'intervention /selon le protocole du service :casaque, chaussons...

■L'aide soignant vérifiera que le patient ne porte pas de bijou, de lentilles de contact, de prothèse dentaire, oculaire ou auditive, ni de vernis à ongles

■L'AS devra mettre un bracelet d'identité au poignet du patient et étiqueter le lit à son nom.

■Après la pré-médication effectuée par l'infirmier, le patient ne devra plus se lever.

👉Avant qu'il soit emmené au bloc opératoire et afin de fournir tous les éléments indispensables avant l'intervention :

-électro cardiogramme

- bilan sanguin

- fiche de liaison avec les dernières transmissions

- feuille d'admission

-autorisation d'intervention pour les mineurs

- le dossier médical devra être 'contrôlé par l'infirmier' et "visualisé par l'aide soignant"

👉 L'aide soignant pourra procéder, pendant la toilette du patient (si autonome), à la réfection complète du lit ...draps propres…

👉Aussi:

-Rassurer la famille et l'informer que le patient est sous surveillance en salle de réveil.

-Aérer la chambre, nettoyer et désinfecter l'environnement du patient.

-Ne pas oublier de fermer la fenêtre pour un retour à une température ambiante correcte et prévoir une couverture supplémentaire

- Baisser les stores, volets

👉Préparer le matériel avant le retour du patient :

-pied à perfusion

- tensiomètre rechargé et à proximité de la chambre

- thermomètre tympanique

-feuille de surveillance des constantes

-ridelles de sécurité au lit (si non installées)

-bassin ou urinal, haricot

- appareil pour calculer le taux de glycémie (selon le patient).

👉Vérifier le bon fonctionnement de la sonnette, du système d'aspiration et d'oxygénation (mise en place d'un manomètre et d'un barboteur).

👉Vérifier que la carafe et le verre d'eau soient retirés de la chambre.

8-3- PERIODE POST-OPERATOIRE

L'aide soignant travaille en collaboration et sous la responsabilité de l'infirmier.

Dès le retour du patient= Installation du patient dans son lit, selon prescription médicale et sous contrôle de l'infirmier, en position de décubitus dorsal ou position latérale de sécurité

- La tête penchée en avant.

-Signaler toute anomalie à l'infirmier.

-Découvrir légèrement le patient pour faire un état du(des) pansement(s), sonde(s), redon(s)

-Immobiliser le bras sous perfusion.

-Rassurer le patient et lui donner ses repères spacio-temporels

- Selon son état, lui donner lunettes, montre…

- Mettre la sonnette à disposition.

👉Surveiller, en collaboration avec l'infirmier, les paramètres :

- pulsations, température, fréquence respiratoire

-tension artérielle

-état de somnolence ou d'agitation

-douleurs, nausées, vomissements

-cyanose de la peau et/ou téguments

-saignement au niveau du(des) pansement(s) et des orifices au(x) redon(s).

👉Vérifier perfusion et système

- l'aspiration du(des) redon(s)

- l'écoulement de la sonde urinaire

- Humecter les lèvres du patient.

👉Répondre à tous les besoins perturbés du patient (revoir cours besoins V.H.) :

-éliminer

-être propre

-maintenir la température corporelle

-souhaits…

!!! La reprise de l'alimentation se fait sur prescription médicale et accord de l'infirmier. Le premier repas sera pris en présence de l'aide soignant et sera de type léger = "BYC." , ca vous parle 😉

BYC= Bouillon Yaourt Compote .

👉Le premier lever s'effectuera en présence et sous la surveillance de l'infirmier. Pourquoi ?

= risque d'hypotension ou malaise vagal (sueurs, frissons, pâleur (), nausées, vomissements.

!!!En cas d'hypotension , premier geste = mettre les jambes du patient à la verticale.

8-4—Le premier Lever : PREPARATION DU MATERIEL et ENVIRONNEMENT DU PATIENT

Un tensiomètre.

Un pied à sérum mobile.

Une robe de chambre et des chaussons.

Un fauteuil à proximité du lit.

☆Adaptable hors du trajet du patient. ☆célèbre table sur roulettes des hôpitaux

Fenêtre fermée.

Proposition du bassin.

LE DEROULEMENT :

Prise des constantes.

Aider le patient à s'asseoir au bord du lit - jambes pendantes - quelques minutes (observation de son faciès, si douleurs…).

Lui mettre sa robe de chambre et ses chaussons.

Le rassurer et le soutenir lors du lever /tête haute/ et à proximité du lit.

L'installer au fauteuil en faisant attention au matériel (redon, perfusion…).

👉Le premier lever n'excédera pas 15 minutes et le patient ne restera pas seul

8-5-PREPARATION DU PATIENT AVANT SOIN INFIRMIER

ORGANISATION DU CHARIOT A PANSEMENTS

Réfection du lit et nettoyage de l'environnement.

PREPARATION DU PATIENT AVANT SOIN INFIRMIER // OBJECTIFS : Expliquer l'organisation du chariot à pansements (après désinfection). Décrire la préparation du patient avant son pansement.

8-6-ORGANISATION DU CHARIOT A PANSEMENT : Après désinfection

□Organisation du chariot au niveau supérieur : Matériel pour pansement du jour = set à pansement à compartiments (pince à grilles, pince à clamper, compresses…).Antiseptiques cutanés (Bétadine - Dakin - Stérillium ® - eau stérile).Paire de ciseaux propre et désinfectée dans un plateau

Organisation du chariot au niveau intermédiaire : Matériel stérile et non stérile nécessaire au pansement : bandes, sparadrap, Opsite ou Tegaderm ®) Matériel de protection  tablier, gants stériles et non stériles, Absorbex ® (carré bleu) …) - autre set à pansement Matériel spécifique préparé par l'infirmier

□Organisation du chariot au niveau inférieur :Container jaune pour ustensiles à risques Bac à décontamination si matériel non jetable Poubelle sur le côté du chariot ou sac poubelle.

8-7-PREPARATION DU PATIENT 👉Prévenir le patient et lui expliquer le déroulement du soin. •Fermer la fenêtre.

•Mettre la présence avant le début du soin.

•Vérifier la propreté du lit.

•S'assurer que le patient a effectué sa toilette et porte des vêtements propres et adaptés /selon le soin à apporter

•Proposer au patient le bassin ou l'urinal avant le soin.

!!!! RECOMMANDATIONS!!!

}Ne jamais toucher au matériel stérile à mains nues ou sans protection stérile.

}Ne jamais passer le(s) bras au-dessus du matériel stérile.

} Ne jamais oublier de se laver les mains avant et après tout soin.

}Réinstallation du patient après le soin (pansement)

} Aider l'infirmier à ranger, nettoyer et désinfecter le matériel

}Transmissions orales et écrites.

8-8-LES STOMIES DIGESTIVES

DEFINITION = C'est l'abouchement à la peau d'un organe de l'appareil digestif. On différencie les stomies digestives par leur "localisation" :

Colostomie = abouchement à la peau du colon.

Iléostomie = abouchement à la peau de l'iléon.

Jéjunostomie = abouchement à la peau du jéjunum. Elles peuvent être temporaires ou définitives (majorité des cas), selon les indications ou "l'importance" de l'ablation de l'organe concerné.

INDICATIONS :

-Cancer du colon.

-Rectolite.

-Polypes (petites tumeurs qui se développent sur la paroi intestinale).

-Toute pathologie qui nécessite le "repos" de l'intestin.

HYGIENE DE VIE :

L'alimentation = pas d'obligation de régime strict mais une hygiène alimentaire équilibrée et/ou personnalisée 👉 goût, habitudes du patient.

!!!Conseils }

-Repas à heure fixe (rythme régulier).

-Consommation d'eau plus importante.

-Eviter les aliments déclencheurs de gaz (légumes secs, choux, artichauts, chewing gum…).

-Eviter constipation / diarrhée et l'absorption d'aliments qui pourraient les favoriser : riz, melon, épinards, laitages…

-Eviter ,voir proscrire l'automédication

--Sports autorisés : randonnée pédestre, cyclisme, natation… contrairement aux sports tels que rugby, boxe, équitation… qui sont fortement déconseillés.

--Activité sexuelle : aucune contre-indication

8 -9 - LE DEROULEMENT DU SOIN - CHANGER LA POCHE :

L'aide soignant est habilité à effectuer ce soin dans la mesure où la cicatrisation de l’abouchement à la peau est confirmée.

○Le matériel nécessaire :

Poche de rechange.

Paire de gants non stériles

Cuvette.

Gant(s) et serviette de toilette.

Savon (ex. Marseille).

Papier hygiénique.

Paire de ciseaux.

Sac poubelle.

Déroulement du soin =Prévenir le patient et convenir d'un horaire.

-Se laver les mains et porter des gants (non stériles).

--Installer le patient en position de décubitus dorsal ou debout (dans le cadre de son apprentissage).

-Découvrir l'abdomen

-Retirer/décoller la poche avec précaution en partant du haut vers le bas pour éviter les fuites. -Jeter la poche en vérifiant l'aspect des selles.

-Retirer délicatement le reste de selles autour de l'anus artificiel avec du papier hygiénique.

---Effectuer une toilette large avec de l'eau savonneuse du plus propre au plus sale, rincer et sécher en tamponnant.

-Examiner l'état de la peau et de la muqueuse (irritation, gonflement…)

-Ajuster l'ouverture de la poche à la taille de l'anus artificiel.

-Retirer le film protecteur.

-Appliquer la poche en déplissant la peau de bas en haut ( décrite technique semble compliquée, pas d'inquiétude, en situation, c'est plutôt simple )

Si poche n'a pas de filtre = prendre une aiguille et percer la poche dans sa partie supérieure (afin de permettre l'évacuation des gaz).

-Retirer les gants. Se laver les mains.

-Réinstaller le patient confortablement

-Effectuer les transmissions : état de la peau, consistance et volume des selles, réactions éventuelles du patient ( auprès de l'infirmier)

!!! RECOMMANDATION =Éducation du patient sur la pose de la poche (position debout)./Pilosité / envisager un rasage électrique.

8-10-SOINS EN CANCEROLOGIE ET HEMATOLOGIE

OBJECTIFS : Être capable de connaître le vocabulaire spécifique à l'oncologie, l'hématologie.

-Savoir faire la différence entre une tumeur bénigne et une tumeur maligne

-Expliquer les principaux soins aide soignant donnés en oncologie et hématologie : surveillance d'une chimiothérapie, surveillance d'un patient opéré, surveillance d'un malade en aplasie = privé de défense immunitaire.

-Savoir expliquer succinctement la technique de la moelle osseuse.

- Savoir donner le rôle de l'aide soignant lors de la transfusion sanguine

👉Donner la définition des mots suivants :

-radiothérapie

-chimiothérapie

-cancérologie = science qui étudie les cancers "Knéo"

-oncologie = science qui étudie les tumeurs

-hématologie = science qui étudie le sang et ses maladies

- N.F.S. (Numérotation de la Formule Sanguine) = recherche des composants du sang (hématies, leucocytes, plaquettes), myélogramme.

8-11-SOINS EN CANCEROLOGIE

Le cancer est la seconde cause de décès en France après les maladies cardio-vasculaires mais la première chez les hommes entre 40 et 60 ans.

Des progrès importants ont été réalisés au cours des dix dernières années qui ont permis de diminuer de façon importante le nombre de cancers, grâce au dépistage et à la prévention avec de nouvelles techniques //imagerie médicale.

Les thérapeutiques se sont modifiés et la chirurgie est moins mutilante (mammectomie / reconstruction mammaire).

Au niveau de la radiothérapie, les zones à irradier sont mieux définies.

La chimiothérapie sera mieux dosée et le patient sera mis sous hormonothérapie (cortisone) qui va améliorer la guérison.

Il existe 2 types de tumeur :

■La tumeur bénigne qui ne détruit pas les tissus environnants.

■ La tumeur maligne qui va détruire les tissus environnants et les envahir = présence de cellules cancéreuses - à l'origine une tumeur "fille" appelée cancer primitif, qui peut ensuite envahir l'organisme avec des métastases.

Les signes :

Amaigrissement

Asthénie.

Inappétence

Anorexie

Apparition d'une grosseur

Hématome - hémorragie

Altération de l'état général (A.E.G.) avec constipation, diarrhée, nausées, vomissements...

Le malade aura des examens biologiques :

N.F.S.

biopsie = prélèvement de tissus par fibroscopie qui démontrera l'existence de cellules cancéreuses ou non, sous la responsabilité du Laboratoire d'ANatomie Pathologie (La.Na.Pat.).

D'autres examens seront faits pour confirmer le diagnostic :

radiographie

échographie

scanner

I.R.M...

8-12-Les traitements

-La radiothérapie consiste à l'irradiation de la tumeur pour détruire les cellules cancéreuses en épargnant les cellules saines environnantes. A la suite d'un centrage et d'un marquage, le patient aura sa radiothérapie fractionnée dans le temps. Elle peut entraîner des érythèmes avec des prurits importants et des mucites / inflammation des muqueuses. Le patient sera fatigué et pourra avoir des vomissements. En fonction de la localisation de la radiothérapie (visage, cou), le malade mettra un masque et une protection.

-La chimiothérapie est un traitement à base de substances visant à empêcher la mitose (développement) des cellules malignes. La chimiothérapie peut être donnée de deux façons :

Voie orale (Per os ) Et Voie intraveineuse, le plus souvent par ☆Chambre ImPlantable Percutanée ☆ (C.I.P.)-(avec pose Cathéter ).

!!! C'est un traitement très lourd et épuisant. Il a des effets secondaires : alopécie = perte de cheveux et pilosité, vomissements… Qui ne sont pas définitifs mais qui provoquent, plus particulièrement chez la femme, des troubles en rapport avec la perte de son image corporelle.

!!! La chimiothérapie peut entraîner des dépressions.

Des antihémétiques = anti-vomissements seront prescrits (Vogalene ®).

👉La surveillance d'un patient sous chimiothérapie sera très rigoureuse.

👉Il faudra également surveiller les perfusions, tubulures, seringues électriques…

!!Le patient sera installé le plus confortablement possible et il faudra rester à l'écoute, le rassurer et lui expliquer les soins.

-Dans certains situations, il sera fait appel à la chirurgie en pratiquant l'ablation de la tumeur : tumorectomie. Il y aura une préparation pré-opératoire du malade suivie d'une surveillance per et post-opératoire en fonction de la tumeur localisée.

👉Lors d'une mammectomie, l'accompagnement sera primordial. La patiente pourra demander une plus grande disponibilité de l'équipe (psychologue…).

!!! Les soignants devront faire preuve d'empathie et établir une relation vraie avec la patiente qui a du mal à accepter son "nouveau" corps et craint le regard des autres (époux, enfants, proches…).

-Pour les cancers au niveau de l'anus - à cause des stomies , l'image sera fortement perturbée. L'entourage pourra être aussi angoissé et déstabilisé. Un soutien psychologique sera mis en place.

8-13-SOINS EN CANCEROLOGIE ET HEMATOLOGIE SOINS EN HEMATOLOGIE

Ce sont des patients souvent porteurs d'une maladie mortelle. La relation dans ces services est très importante. Les traitements sont très lourds et aboutissent parfois à une guérison apparente ou à une rémission complète : absence d'anomalies biologiques ou cliniques après un traitement sur un temps donné.

Les malades en hématologie vont être très sensibles aux infections microbiennes, en raison de la diminution/absence de leur défense immunitaire = aplasie provoquée par la maladie (S.I.D.A., leucémie…) ou par les traitements intensifs (chimiothérapie) qui vont détruire les cellules saines. -□L'hygiène sera rigoureuse et le patient sera mis en chambre stérile / isolement.

□Les examens les plus pratiqués en hématologie N.F.S. qui sera donc perturbée au niveau des leucocytes, hématies, plaquettes.

Myélogramme = prélèvement de la moelle osseuse obtenue par aspiration dans l'os, le plus souvent fait au niveau du sternum. On peut retrouver des cellules cancéreuses dans la moelle osseuse.

8-14-LA LEUCEMIE = La leucémie c'est la prolifération de cellules cancéreuses retrouvées dans la moelle osseuse, qui vont envahir le sang et provoquer un cancer.

Les signes :

▪Amaigrissement

▪Infections à répétition.

▪▪Saignements à cause de la thrombopénie.

Asthénie.

Les traitements:

▪Tentative par chimiothérapie et antibiothérapies très importantes afin d'éradiquer les cellules cancéreuses.

▪Transfusions sanguines.

Afin de pratiquer une greffe de la moelle osseuse, il faut trouver un donneur compatible qui sera ponctionné sous anesthésie générale au bloc opératoire.

Le receveur sera préparé dans un autre service avec une irradiation de tout l'organisme pour éviter le rejet de la moelle osseuse.

!!! Si c'est un homme, il aura effectué un recueil de sperme car il peut devenir stérile.

Il devra également refaire toutes ses vaccinations et pourra changer de groupe sanguin.

La moelle du donneur est tamisée - filtrée et injectée en perfusion au receveur.

On attendra le développement de cette nouvelle moelle osseuse au niveau du receveur en chambre stérile.

8-15-PATHOLOGIES TRAUMATIQUES

♢La fracture est la rupture de la continuité d'un os, elle est souvent liée à un traumatisme. Elle peut être complète ou incomplète et le trait de fracture peut être simple ou complexe. Elle peut être avec ou sans déplacement - fermée ou ouverte / risque d'infection.

♢L'entorse est une lésion traumatique ligamentaire et capsulaire (moyens de fixation passifs) d'une articulation et peut se présenter sous 2 formes :

👉Bénigne =traumatisme léger, aucun craquement, douleur passagère, simple élongation du ligament, évolution vers une guérison spontanée et rapide mais risque de récidive, douleurs en cas de mouvements forcés, repos conseillé, traitement antalgique et apport de glace sur l'articulation.

👉Grave= traumatisme violent, craquement et douleur vive, accompagnée souvent de rupture de ligaments qui peut aller jusqu'à l'arrachement osseux, plâtre pendant 5 semaines et parfois intervention chirurgicale, complications souvent rencontrées : douleurs récidivantes, entorses à répétition et apparition d'arthrose.

♢La luxation est une lésion traumatique comportant le déplacement permanent des surfaces articulaires qui perdent ainsi leurs rapports normaux. Elle se caractérise par une douleur violente et qui ne régresse pas. Elle s'accompagne d'une impotence fonctionnelle.

Il existe une déformation locale importante au début puis moins visible car masquée par l'œdème.

Les complications éventuelles sont :👉Compression des vaisseaux sanguins, arrêt d'irrigation des tissus, nécrose, amputation.

!!! Il y risque de récidive.

Le traitement = remise en place mécanique ou chirurgicale de l'articulation.

Fin première partie cours N°8

Retour à l'accueil