L'important n'est pas l'objectif final, mais les expériences vécues  sur le  chemin...Bonnes Vacances !

L'important n'est pas l'objectif final, mais les expériences vécues sur le chemin...Bonnes Vacances !

La petite fille que je fus,  est fière du chemin parcouru
La petite fille que je fus, est fière du chemin parcouru

🌟Bonjour chèrs ( e ) Lecteurs ( e)

Qu'il me semble loin la toute première fois où j'ai mis mes pieds dans un établissement de Soins, avec l'objectif improbable d'y exercer en tant que professionnel.

A cette époque pas encore diplômée dans le médical, je croyais que ma bonne volonté suffirait :"Je veux Aider l'autre'. Répétais-je comme pour m'en convaincre !

🎬Je possédais un diplôme de scénariste, un 2 ème dans le maquillage artistique, et + de 15 ans dans le monde cinématographique, avec un 'break' en tant que responsable d'entreprise.

Bref, je pensais que le domaine du soin n'attendait que...MOI avec mes compétences issues d'un autre Univers. Aujourd'hui, je ris de tant de...bêtise...Naïveté... Égocentrisme? (Sans doute tout ceci).

Autant dire que tout le monde se demandait ce que je faisais là. Losque j'odosse une blouse immaculée d'ASH dans un centre de rééducation, cela suffit à me sentir 'exister', à me croire pro. Comme si je changeais (retrouvais ) ma peau ! ?! Je m'y crois déjà, c'est sûr.

😩L'expérience visiblement peu concluante pour les responsables qui décrètent : 'Volontaire mais a besoin de se former au métier'. Bah ouais. Un minima quoi. Que neni. Vexée, j'abandonne ! Proscrination, bienvenue dans mon rayon.

Avancer oui, mais Retourner aux études...Trop Peur. Pas des études, mais du concours...de l'échec aussi...sans aucun doute. La Dévalorisation est cousine de l'égocentrisme

👱Accepter que l'on n'est pas 'carriériste', que l'on n'a pas la stature de nos ambitions, et que l'égocentrisme dirige nos actions...C'est dur. Terrible. Un combat intérieur Usant. Pourtant indispensable si l'on souhaite vivre dans un corps sain et un esprit calme.

A ce stade sur le chemin de ma conscience, aussi difficile soit il (et cela fut ), pas d'autre alternative que de tout 'laisser choir'...Faire le point et recommencer autrement, ailleurs.

😇Ma vie est faite d'essais et d'éveil. Comme tout un chacun, je suppose. Enfin, je l'espère. En ce qui me concerne, au fur et à mesure que le temps laisse son empreinte sur ma carcasse, j'apprends plus vite et ne commets plus les mêmes erreurs ( du moins pas aussi souvent 😉).

💚J'aime cette citation : "Ce n'est pas parce que mon mari est musicien, que je joue d'un instrument...mais à force d'écoute, mon oreille reconnaît sa mélodie ". L'auteure ? Devinez .

😇Une pause 'spirite' de 4 ans et je recommence donc, VRAIMENT. C'est a dire par le commencement, autrement dit, par la 'petite porte' : Concours, formation, validations,diplôme.

Un sans faute...grave. Rien n'est parfait mais ici, succes sur toute la ligne. Tout était aligné. Fallait juste oser, être prête. 😇A ce moment là, le besoin de me sentir REELLEMENT utile était plus fort que mes rêves d'ecritures, de Création ou de Spiritualité.

👉Ma première expérience professionnelle dans un Centre Hospitalier fut forte : Confrontation à de multiples souffrances, de fragilités, besoins, sollicitations ...une révélation... immensément humaine.

⏰Adopter une posture professionnelle adéquate, ne va pas de soi, elle s'acquiert au fur et à mesure de la pratique et acquis professionels. Faut laisser du temps au temps, et surtout cultiver l'humilité, l'empathie, le recul...Bref se remettre en question sans auto flagellation. Accepter nos limites, leurs limites, la limite tout court.

👉Devenue Formatrice, j'ai continué à faire des remplacements (merci appel médical ).Ne serait -ce, que pour rester dans la réalité du métier. Bien m'en a pris car 5 ans plus tard, lorsque je quitte le domaine de la formation, je retrouve rapidement du boulot. L'Évolution de l'offre dans la formation ne me convient plus du tout. Rideau.

😷Force est de constater que le milieu du soin est contaminé par le même virus. L'insupportable nivellement par le bas. Savoirs être et faire strictement minimum. 😧 Argent, rendement, bénéfices dirigent ici, comme ailleurs sur cette terre. Adieu le bien être humain. Bienvenue au toujours plus imposé par des employeurs sans visage. Nos gouvernants sont leurs représentants.

😞Ceux qui furent formés à l'ancienne école, et à force d'avaler des couleuvres, baissent les bras et attendent leur retraite, certains sombrent dans la maladie longue durée , quand d'autres, osent quitter le métier sans culpabilité, j'en fais partie.

😡La maltraitance des soignants devient un sport pratiqué par la majorité (la société : ministère, employeurs, patients, familles, vrais et faux amis des uns et des autres...). N'étant pas masochiste, je quitte le métier du soin sans regret.

😷Je n'attends rien des autres, mais me rends compte combien ce chemin professionnel, m'était nécessaire, primordial, indispensable.

Si j'ai soigné, aidé, accompagné, éduqué d'autres êtres humains, tant mieux, j'en suis ravie. Pourtant, avant tout, mes experiences professionnelles ont été salvatrices pour mon âme. Merci à tous les patients, résidents, apprenants. Grâce à eux, j'ai compris et accepté qui je suis. Dompté mon ego, calmé mes peurs et soigné mes blessures. Un volet se ferme doucement. Sans larmes. Sans bruit. Comme une évidence. Un nouveau volet pointe déjà son nez. Prémisse à un nouvel accomplissement.

😉Merci à cette partie de ma vie. J'accueille la suite avec émerveillement.

Mon besoin, mes envies, ma passion pour la Creation sont ancrés dans mon esprit. Indélébiles dans mon âme. Tatoués dans mon coeur. Ne m'ont jamais quittée. Font partie de mon être. Enracinés depuis la nuit des temps à travers les siècles. A jamais.

📚L'écriture, et accessoirement la création cinématographique, la découverte et la tranmission de l'expérience, la création dans sa globalité et les échanges qui en découlent, c'est ce qui me fait véritablement 'vibrer', qui empli mon être de joie, et me permet chaque jour de remercier la vie. Sincèrement.

👍Merci à mes lecteurs et à mes Lectrices

En vieillissant la petite fille comprend son Âme.  Salomé

En vieillissant la petite fille comprend son Âme. Salomé

Retour à l'accueil