Aujourd'hui, je souhaite joindre ici 2 documents sur le rôle des AS et Infirmiers + le référentiel AS en vigueur.

Ils ne sont point des écrits de Cathy Neves mais de professionnels et / ou des textes de Loi en vigueur à ce jour en France.

Que ceci plaise ou non, la Loi est la Loi !

Que sur le terrain les pratiques soient autres...je le sais ! Ouuuu que trop ! Je le sais et je ne le cautionne pas. Jamais !

Dieu Merci, j'apprends de mes erreurs. On ne me fera pas taire. Ouuuuque non!

Pourquoi croyez vous que je fus si souvent  'l'emmerdeuse'  dans la galerie  des serpents ? Le cheveu dans la soupe ? Le grain de sable dans le rouage des petits crimes entre...collègues -amis ? M'en fiche, je n'ai pas exercé pour y faire carrière. 

Pourquoi croyez vous que je devins Formatrice ? A cheval sur les principes  en matière de savoir être et savoir pratiquer dans la limite des compétences référentielles ?

 Respecter les personnes accueillies suppose,

Connaître son référentiel, comprendre sa lecture, pouvoir en parler, et savoir argumenter...

Devoir de tout professionnel....dans le cas contraire...jusqu'au 'problème'...et là, sauve qui peut. C'est pour vôtre pomme.

Le Respect a un sens. Ça vous parle ?

Le Respect de Soi !

Le Respect de la Loi !

Le Respect du rôle propre de chaque membre de l'équipe ! 

Par ailleurs, l'IDE ne peut déléguer que les actes qui incombent à son rôle propre....ET si vous avez reçu la formation adéquate. Les injections n'en font pas partie !

Si la l'aspiration endo-trachéale, bandes de contention ou tests de glycémie...semble inéducable sous réserve (domicile par exemple et uniquement après formation obligatoire)...Je signale que,  par ailleurs ne seront pas une spécificité AS mais de tout intervenant à domicile dés lors que la formation a été reçue et l'ordonnance médicale conforme à la continuité des soins.

Les injections ne sont, en février 2017 toujours pas dans le référentiel AS/ ASG /AMP/ou AVS. Point à la ligne !
Sachant de toute façon, qu'une délégation de l'infirmier, sous entend qu'il délègue l'acte  en sa présence...Je vous laisse imaginer les dégats en cas d'affaire portée en justice.

En sa présence en Ehpad suppose que l''IDE est, au minimum en poste dans l'établissement au moment où l'AS pratique à sa place, à défaut de se trouver dans la pièce.

Voyez le truc ? Chaud chaud devant !

Voulez vous une couche légale ? Avec Plaisir !

L'IDE ou cadre santé qui cautionne de telles pratiques encoure un risque pénal pour complicité d'exercice illégal de la profession d'infirmier. Encoure ce risque de condamnation pénale :
la personne délégatoire
la personne délégante
responsable hiérarchique
Bref, tous les acteurs concernés par le respect du cadre réglementaire
RAPPEL  de la LOI : Ni l'expérience, Ni une formation dite "sur le tas" ne sauraient autoriser l'Aide soignant à dépasser ses fonctions

(à lire aussi le décret N°2016674 du 29 janvier 2016 relatif au diplôme d'état AES et modifiant le code de l'action sociale et des familles)

Même si un jour cela changeait, une formation spécifique sera obligatoire. Soyez donc serein et en attendant refusez à la pression du groupe.

Nul n'est coupable de dire : Je ne sais pas faire, je ne veux pas faire, je ne peux pas faire....

J'ai entendu dire, que des délégations circulent...direct d'un médecin. Attention ! Je ne connais aucun médecin, même le plus fou, qui cautionne 'l'exercice illegal de la médecine'.

Quel serait son intérêt ?  A moins qu'il soit aussi le big boss de l'établissement...et encore. Le jeu ne vaut pas la chandelle.  Autrement dit, verifiez personnellement toute dérogation qui vous serait remise auprès de l'émetteur signataire et contestez le cas échéant. Dans le cas de faux et usage de faux, la justice serait implacable, un degré supplémentaire dans l'enchère de la folie de ce règne du silence dans les établissements accueillant des personnes âgées.

Nul n'est sensé ignorer la Loi . Nul n'est obligé d'obéir aveuglement à sa hiérarchie. Chacun a le devoir moral d'alerter. Déontologie, éthique, ça vous parle ?

Il vaut mieux alerter même s'il s'avère qu'il n'y a pas faute...

Plutôt que de se taire et/ou outrepasser son champ de compétences, soyez en toute circonstances intégré et professionnel honnête.

Aide soignants, au lieu de vous battre pour assumer les actes infirmiers....Battez vous pour que l'on vous octroie le temps indispensable pour PRENDRE SOIN décemment  des personnes accueillies.

Merde alors, souvenez vous des motivations qui vous ont amené à travailler dans le soin ! Accompagner dans la dignité des êtres humains fragilisés...Non ?  

Chaque acte infirmier que l'on vous délègue, est autant de minutes que vous volez à la dignité humaine, et autant que vous accordez au système de compression massive.

Votre ego est donc surdimensionné à ce point ? Bingo ! Soyez en accord avec lui. Changez de scène alors. Obtenez votre diplôme infirmier, voire ++.

Les patients ont besoin de soignants bien dans leurs baskets pas des blouses frustrées..

 

 

Retour à l'accueil