Projet personnalisé : Voir plus loin

Projet personnalisé : Voir plus loin

 

  Aide M     

Les attentes :

Projet individuel = environnement qui stimule

Comment stimuler ?

  • Par les liens = établir un lien avec l’extérieur (les autres), c’est fondamental pour « être « 

La sensorialité = 1er lien avec l’autre

Les stimulations sensorielles permettent à l’enfant de développer les systèmes neuronaux

L’enfant construit son système nerveux qui permet d’agir sur l’entourage par la motricité et donc développer ….

Comment stimuler ?

-Par le regard = échanges mère-enfant qui va initier le système de la pensée….

-Par le toucher = exemple : l’autisme // Etre touché, permet de combattre l’anxiété.

  • Par la parole = sans mots l’enfant ne peut pas se développer, que ce soit sur le plan physique ou psychique, mais aussi parler d’eux, ainsi nous donnons un sens, une cohérence à leurs pulsions.
  • Par le lien de la narration qui est différent de la parole = c’est leur raconter leur histoire. Les accompagner à prendre une place dans un récit qui aidera à construire leur identité
  • Par le lien affectif  qui est différent de l’amour = nécessité d’une relation privilégiée, Reconnaissance singulière : Reconnaître la personne comme unique. Relation régulière et répétée, afin d’éviter l’hospitalisme (recevoir tout le monde de la même façon) et ainsi éviter le syndrome de glissement ( ceux qui se laissent mourir)

Conseil: lire du sensoriel au narratif éditions grimaud

  • Lien
  • Notion du lien social = Le lien que les personnes établissent avec la communauté (village-quartier-ville) Tout le travail éducatif est de faire le lien entre les résidants et le lin social.

Aspirations = est une projection de soi dans un avenir dans lequel nous pourrions nous élever au dessus de notre condition actuelle.

Désirs = vise à retrouver la jouissance infantile dont la trace est fixée dans l’inconscient, et qui s’est étayée sur la satisfaction des besoins primaires lié à l’absence d’un objet perdu ou à un manque = adressé au autres.

Les désirs sont toujours insatisfaits

Les désirs sont toujours répétés

Le désir se distingue du besoin, car un besoin doit être satisfait biologiquement ; le besoin est un manque réel (auto conservation primaire)

Les BESOINS Sont : Repérables Identifiables Vital

On doit les satisfaire biologiquement

Le soin

La notion de souffrance physique et psychique sotn souvent liés

Les douleurs physiques survenues sur une personne ayant une image fragile peuvent être très angoissantes et provoquer des troubles du comportement . A l’inverse, les troubles psychiques peuvent provoquer des troubles somatiques conséquents

Certaines techniques de soins psychocorporelles: Ex. balnéothérapie

                                                                                    Pack = favoriser l’image du corps

Corporalité = étayage des processus mentaux

NOTION DE SUPPLEANCE= est l’acte de remplacer de compléter des fonctions défaillantes. Donc, de remédier à des manques

Une suppléance répétitive pour répondre aux besoins …de cognicité par exemple. On peut différer. Conseil : lire Fred Poché

Le désir, donc, à la différence du besoin appelle à être reconnu comme un appel au lien, à la relation aux autres, à autrui…et ne nécessite pas à être satisfait immédiatement.

Au contraire, la réalisation du désir arrête l’appel de ce qui entraine l’arrêt du désir et de l’amour.

Le désir répond de la rencontre de l’interdit de l’inceste ( Conseil : Lire Freud) qui oblige l’enfant à se séparer de sa mère (plan symbolique) pour désirer d’autres choses ;

Introduit l’enfant à  la loi humaine et permet sa socialisation (loi symbolique-castration)

Dé-narration = lorsque la parole ne fonctionne pas

                       =Lorsque le corps n’est plus que douleur

                      =  Lorsque le corps produit une répétition et non plus un récit

Expliquer l’intime sur un lieu public ne permet pas à structurer la personne (espace d’extériorité)

La pudeur = je ne me réduis pas à l’apparence extérieure. Etre attentif à la diversité des espaces de paroles: Surgir comme sujet et non pas comme être assujetti

Attention : L’agir stratégique = tirer à soi

L’agir communicationnel = recherche de consensus

Vrai dialogue = se mettre d’accord sur nos désaccords :

  • Il faut que le conflictuel s’exprime
  • La parole peut être très dure
  • Produire la parole
  • Ecouter et entendre c’est différant
  • Etre soi même = je ne choisis pas d’être né ou je suis, je ne choisis pas mes parents …

Acte Involontaire = évolution

Acte de volonté = je choisis d’être

Acte de narration = structure de la personnalité

Le plus court chemin à soi, c’est l’autre

Le Magma, des représentations = Rapport à l’imaginaire

Rapport à l’imaginaire = Institué, qui permet de perpétuer la société (règles) // Institutions

Institutionnel = qui est du domaine de la création

Espace à soi = intimité, j’habite l’espace en prenant en compte l’autre = hospitalité

La reconnaissance est importante : Chaque individu a besoin d’être reconnu = Estime de soi

Le projet de vie permet la reconnaissance du sujet

Proposition/Acceptation : L’activité Exemple / projet d’animation, doit avoir un sens, un objectif clair et consenti

  • Utiliser les savoirs
  • Anticiper
  • Projet dans la durée
  • Intégration sociale
  • Maintien des acquis

Il faut :

  • Analyser la situation
  • Analyser les besoins
  • Valoriser rôles sociaux
  • Apporter l’idée

Projet d’accompagnement = élargir le rôle social de la personne = socialisation = identité = compétences.

Parler dans le frôlement quotidien du mutique, c’est effectivement assumer le paradoxe de dire qu’il n’y a pas à dire et que çà parle.

 

  Aide M  

             En Vente sur le Web Editions   

Retour à l'accueil