Que de cadavres au bord de la route médico sociale. Des pauvres bougres leur cœur plein d'espoir !

Reconversion ou pas, certains déchantent, d'autres regrettent, d'autres encore s'auto renient, et enfin beaucoup abandonnent, démotivés et parfois détruits psychologiquement.

Ici même j'écrivais pourquoi il ne fallait pas idéaliser le métier d'AMP (lire mes autres posts )

Pour autant, même si au fil des ans on apprend à 'composer' avec les demandes des uns et les exigences des autres, il ne faudrait pas lancer la pierre uniquement aux Ehpads : Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes.

Lucides, nous devons être en capacité de nous auto évaluer... évaluer nos comportements au sein de ces établissements.

Que veut et/ou que cherche l'AMP on y postulant ?

Être clair avec ce que l'on veut ou pas, n'accepte pas ou plus, ou moins, ou un peu...

Prendre le temps, et sincèrement, s'en contre ficher du qui dira- t -on. Au pire on apprecierera vôtre démarche engagée, au mieux on vous virera 😉

C'est quoi un EHPAD ?

Sinon un établissement d'hébergement (plus ou moins social), et de fait, selon moi, l'AMP a toute sa place !

Après, en toute honnêteté, certaines personnes accueillies, sont, il est vrai, plus du ressort d'un hôpital (fin de vie/soins palliatifs) que du sanitaire et social tel que l'on s'imagine.

Un moment, on envisageait d'ôter les blouses blanches au sein des Ehpads...

Oui mais, en matière d'Ehpad, il ne faut pas oublier le 'côté' médical présent à tous les étages

Cette idée fut vite balayée, remarquez, je me voyais mal, travailler ici avec mes vêtements de ville.

Certaines structures, ont opté pour des tenues de couleur, pourquoi pas ?

Si cela peut aider le moral des patients, et du moment que l'on ne m'impose le jaune, qui est ma couleur maudite !

Hé oui, on a tous nos 'petites phobies'. C'est pas pour rien qu'on travaille ici. 😉Sincèrement, je pense de plus en plus, que les professionnels ne choisissent par ces métiers de fous par hasard.

Comprenez vous à présent pourquoi je ne suis pas restée ASH ? Pour changer de couleur pour sur !

Dans un Ehpad, je pense qu' il est important que l'on distingue nos pratiques de celles de l'aide soignante.

Le mélange des genres comence à faire des dégâts, et ils étaient  prévisibles, pourtant !

Dés lors que les soins/toilettes sont effectués par rapport à une ou des maladies, qui, par voie de conséquence, demandent une prise en charge spécifique (en rapport avec la maladie), alors l'AS doit intervenir et dans l'idéal, en binôme avec l'AMP !

Dés lors que le soin est de l'ordre du relationnel, c'est à dire qui relève de l'accompagnement et/ou d'une aide à la continuité de vie dans les meilleurs conditions...

Ayant pour objectif de maintenir les acquis, maintenir ou restaurer l'image de soi, valoriser le vécu et l'Être de la personne, maintenir ou réintroduire du lien social, culturel et éducatif, en mettant en place des actions personnalisées/ individuelles ou collectives, alors, ICI, l'AMP doit être présent coûte que coûte en matière de temps et d'argent pour l'établissement.

On me dit, mais comment faire ?

Allons, réviser vos cahiers !

L'accompagnement social est vaste mais le 'lien' est le fil conducteur de toute action. En Ehpad, il ne faut pas hésiter à 'sortir'...

Ne pas hésiter à aller à la rencontre du 'dehors' et parfois l'amener au dedans...et ce, dans tous les domaines.

Croyez vous que parce que l'on est âgé, malade, handicapé, ou les trois comme malheureusement c'est souvent le cas, on n'a pas des opinions 'souhaits', 'désirs', 'envies' 'déprimes', 'refus'...etc. ?

Hé, on reste des humains, pardi!

Alors vous vous dites, et comment faire s'ils ne s’expriment pas ?

Enfin, que vous a- t-on appris ? Ou que n'avez vous pas retenu...

N'est ce pas une de nos principales missions en tant qu'AMP que de trouver les gestes, les mots, pour 'entrer' en relation avec...

N'est ce pas ceci même qui nous a tant motivé lors des cours, des stages, des échanges ?

On me dit, oui, mais en Ehpad on n'a jamais le temps.
D'abord, dites vous qu'ailleurs non plus, mais des travailleurs/ familles (faut pas les oublier car je pense qu'elles sont des alliées) /AMP, sont arrivés à un consensus en partant de la personne avec handicap :

Le sujet au cœur de notre pratique, cela ne vous a pas échappé j'espère !

En comparaison, les Ehpads débutent, et auront à se réajuster dés lors que les personnes y travaillant oeuvrent au changement

Autrement dit, Le Time, il faut le prendre, l'arracher, se faire violence dans la fierté d'un travail accompli avec humanisme,

se révolter dans le silence pour, sinon le plaisir , du moins pour le meilleur être de la personne que l'on aide chaque jour.

Ceci est la condition sinéquanone pour apprécier l'évolution de celui que l'on accompagne

c'est indispensable si l'on œuvre à la valorisation de notre métier.

Si on n'agit pas ainsi, on oubliera qui l'on est, et donc, on ne saura plus donner du sens à nos pratiques...

autant dire que psychiquement l'on ne tiendra pas longtemps.

Vous dites, oui, bah 'on me gardera pas' si je ne suis pas assez 'rapide'

Soit !

Que les Ehpad n'embauchent plus d'AMP au motif que l'AMP n'est pas assez rapide pour les soins, clairement pendant les toilettes, et en quoi cela peut gêner l'AMP ?

Pratiquer une toilette médicalisée fait il partie de votre compétence intiale en tant qu'AMP ?

En quoi cela vous dérange, VOUS AMP ?

Moi ce qui me gêne c'est que l'Ehpad emploie l'AMP pour toute autre raison que celle pour laquelle il aurait du le faire : Que l'AMP exerce SON métier !

Et pour ce faire, l'AMP doit non pas seulement avoir les outils, mais aussi les moyens !

Moi, ce qui me dérange c'est que l'AMP oublie l'essence de sa profession pour se 'calquer' à une demande déraisonnable, participant ainsi, au discrédit d'un métier et au mal être de toute une génération.

Maintenant, pour ceux qui le font en conscience et c'est aussi leur droit, hé bien qu'ils soient honnêtes et ne revendiquent plus leur appartenance à l'AMP.

Mais ceux là, le font ils  ?

Je n'en suis pas certaine!

Le seul mot d'ordre est celui là :AMP métier spécifique

pratique personnalisée

Sujet individualisé

Méthode et Action adaptées : La notion de  temps est indispensable et en rapport avec les potentialités de la personne...pas de l'AMP !

Je le précise car il faudrait éviter l'amalgame

Si notre corps de métier arrive à imprégner une fois pour toute ces notions dans l'esprit de tous les acteurs du secteur,

alors,

l'AMP aura grandit

et on ne ramassera plus des cadavres entre le 'médical' et 'l'éducatif' !

AMP n'oubliez pas :

Aide toi et on t'aidera,

mais,

 c'est l'union qui fait la force 

 

J'ai toujours préféré les chèvres aux moutons : Regardez les tous qui avancent dans la même direction, tandis que la chèvre, seule,  broute à contre courant.

      

      En Vente sur  

Retour à l'accueil