Vous savez combien la ‘guéguerre’ AMP AS me ‘touche’ et la limite des compétences de l’un et de l’autre ?

Je les aiiiime ces 2 là !

Professionnel, sans aucun doute, comprenez-vous de quoi je parle.

Sinon, peut être est-ce un peu plus nébuleux.

La réalité est assez simple : 

Avant, les AMP exercaient dans le Sanitaire et Social avec un 'certificat d'Apatitudes aux fonctions d'aide médico psychologique' : CAFAMP lire sur le sujet le décret du 2 mars 2006 et l'arrêté du 11 avril 2006.

Dans les maisons de retraite, l'AMP travaillait surtout au service animation !

Quand aux AS, ils exercaient  dans le soin, avec leur 'certificat d'aptitudes aux fonctions d'aide soignant : CAFAS

         C’était clair !

Ensuite, le certificat d’aptitudes AMP et AS est devenu l’un et l’autre un  DIPLOME D ETAT.

Les compétences pratiques quant à elles sont restées sensiblement les mêmes.

Peu à peu, les maisons de retraite sont devenues des EHPAD: établissement médicalisés, autrement dit des ‘hôpitaux pour personnes âgées’ stabilisées

 

Face au nombre des âgées de + de 80 ans dans ces établissements, le manque de personnel devient vite un Big problème et les AMP avec leur DE sont embauchés non plus pour l’animation et l’accompagnement social mais pour pratiquer les soins.

  

Zélés, pour ne pas dire, grisés par ‘cette nouvelle confiance’ à laquelle, les AMP n’étaient sans doute pas habitués, ils se sont jetés dans le piège à ‘corps perdu’.........

certains ont adoré et sont devenus des AS (VAE par exemple).

D’autres, dont je fais partie, se sont ‘révoltés’ par cet amalgame et revendiquent des compétences spécifiques (différentes et complémentaires).

 

Les ‘dirigeants’ quant à eux, débordés par le manque de personnel, ont vu là un filon à exploiter.

Ils embauchèrent à tour de bras des AMP pour prendre soin de personnes avec des pathologies souvent superposées et  laissèrent  les AMP assurer une prise en charge hyper médicalisée.

 

A l’animation ils y placent des personnes avec des contrats aidés et autres psychothérapeutes (et non psychologues, ce qui est TOTALEMENT différent = pas le même métier)....estimant que n’importe qui peut assumer cette fonction sans formation préalable. L'animation sociale devient : Occupationnelle

Tout ceci se fait tranquillement et personne ne trouve rien à redire, du moins, pas assez fort.

 

Aujourd’hui, l’AMP assume la fonction d’AS la plupart du temps, le salaire des 2, quand à lui, est revu à la baisse alors que les 2 diplômes sont devenus d’Etat et la fonction revalorisée ( !) va comprendra Charles !

 

Pour revenir à mon cas, remarquez, c’est un peu le but de ce blog....

j’ai débuté en tant qu'Agent de soins’, car, l’IDE et les AS ont estimé alors, que j’assumais les toilettes dans le respect des règles qu’ils m’avaient transmises ....

 

 Cherchez pas, Agent de soins n’existe pas, il fut inventé pour moi : Parole, c’est le titre inscrit sur mes premières fiches de paye.

En effet, ce sont des Aides Soignantes qui m’ont appris à pratiquer les soins d’hygiène et de confort conformément à la législation des soins infirmiers et sous la responsabilité de l'IDE !

Rendez vous compte : Y compris surveiller une perfusion et ‘clipper’ au besoin,  manutentionner la personne ‘perfusée’, Observer les patients dyalisés, Vider les poches vésicale ou fécale (stomie), mesurer la diurèse (prélèvement d’urine, non stérile ) Utiliser l’aérosol, etc etc...

 

Motivée, J’y ai beaucoup appris et j’aurai pu décider de faire une validation des acquis pour devenir AS.

Tel ne fut pas le cas !

C’est donc, qu’il y avait une raison !

C’est le social et l’Aide psychologique qui m’intéressaient avant tout, car, j’avais observé très tôt, que les personnes ‘parquées’ de gré ou de force dans ces lieux de vie,  manquaient surtout de considération humaine : main tendue, oreille écoutante, un sourire, un mot réconfortant, une promenade, une lecture....

 

J’ai alors estimé que le métier d’AMP me conviendrait davantage.

La formation ne m’a jamais déçue, mais j'avoue que j'ai eu la chance de suivre la formation dans une école exemplaire.

J’avais fait le bon choix.

Soyons clair : Pour l’AMP le gros de la troupe c’est la phycho. et les psychopathologies.

 

Or, pour l’AS le gros de la troupe est le soin (physique).

Autrement dit, les AMP accompagnent à la toilette.

En aucun cas, l’AMP n’apprend la technique de soins telle que l’AS.

Comme l’AS n’apprend pas la prise en charge psychologique et l’accompagnement social tels que l’AMP.

AMP, j’en suis heureuse ! Pourtant, je constate que beaucoup ne le sont pas.

 

Aujourd’hui, dans les etablissements, ils font de plus en plus fort.

Ils embauchent des ‘auxiliaires’ de vie qui font au sein des Ehpad, fonction AS tout azimut....

A l’avenir, vu la pénurie, il est à parier que cela va être la règle :

AVS aux soins et Contrats aidés à l’animation.

 

Remarquez, ce sera peut être un bien, si cela permet de ne plus manquer de personnel.

 

ATTENTION / La toilette est un SOIN

ATTENTION/ Le patient est une PERSONNE HUMAINE

ATTENTION/ L'animation sociale est un SOIN RELATIONNEL

 ********

N’avez qu’à aller dans le Handicap, me direz-vous, domaine de prédilection pour l’AMP.

Oui, c’est vrai, et c’est un domaine que j’apprécie (façon de travailler et éthique ...).

Pourtant, je constate des changements de ‘tons’ dans ce milieu aussi.

 

Je m’explique :

certains malins, décrètent que l’AMP revient moins cher et peut faire le même boulot que l’Educateur spécialisé............ Or, ce n’est pas tout à fait le même métier et le travail en binôme reste essentiel.

 

Comme jadis, en Ehpad, les AMP se sentent flattés et avancent tête baissée dans le piège tendu.

Quand aux collègues Educateurs diplômés, commencent à nous regarder d’un œil noir.......

Pourtant, il y a du boulot pour tout le monde !

A CONDITION que chacun soit à sa place dans la chaîne dont nous sommes tous un maillon.

Et si chacun souhaite ‘évoluer’ rien ne l’empêche, avec toutes les passerelles et VAE, on a l’embarras du choix.

 

En attendant, vu la réévaluation des IDE qui est en marche (et selon moi, ils le méritent, vu les responsabilités qu’on leur demande), les AS beaucoup mieux représentés car ayant compris que l’union fait la force, sont en train d’essayer de marcher sur les pas des IDE, quant à la réévaluation de leur diplôme et revendiquent l'accès au statut indépendant libéral ! ? ! Ce à quoi les IDE s'opposent.

 

Tandis que les AMP (tortues de service) chacune dans son coin...ne savent plus où est leur place au juste, et je ne peux que faire le constat : Stress au boulot quand ce n’est un démotivation inquiétante.

AMP Soyez fiers d’exercer votre métier.

Ne vous dévalorisez pas

N’ayez crainte de revendiquer vos compétences spécifiques !

Si vous ne le faites pas, qui le fera pour vous ?

 

Et je le rappelle une nouvelle fois, puisque cela ne semble pas être rentré dans les têtes : AMP-AS = Même niveau = même parcours obligatoire : Concours et Validations !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil