Bonjour à tous et à toutes et,

 merci pour vos mails  suite à l'achat de mon livre....je n'ai pu ces derniers temps, répondre à tous les mails (surtout ceux qui m'interrogent sur des cas spécifiques) ; mais voilà, je m’y mets.  

J’ajoute que, ne pouvant pas TOUT SAVOIR de suite, je me fais un DEVOIR de chercher l’INFO afin de vous répondre au plus juste.  


Il ne faut pas oublier, que tout évolue et dans notre métier, beaucoup de choses changent en matière du social, par exemple (Lois, prestations, droits...) remarquez, on peut dire que c’est une evolution ou une involution...c’est selon ‘l’œil’ de celui qui regarde.    

Après quelques expériences en tant que formatrice, j’ai bien l’intention de continuer....
Pour autant, je dois dire que ce n’est pas un métier de tout repos.

Je le dis aussi bien à l’attention des formateurs en herbe, qu’aux élèves ou futurs élèves....
En DEAVS, la majorité des personnes en formation font une reconversion.

Majorité de femmes, par ailleurs, mais les hommes y viennent et c’est tant mieux.
A moins de 20 ans, on peut, JE peux, en tant que formatrice, comprendre les ‘infractions’ à la règle : IRRESPECT....par contre, lorsque, et c’est la majorité, je constate, des ‘infractions’ morales et déontologiques émanant de personnes de mon âge, croyez moi, je me retiens de ..... les coupables (élèves)    


Dernièrement, je fus sidérée de constater combien 3/4 de la classe étaient prompts à ‘crier’ leurs DROITS sans qu’à aucun moment, ils ne firent allusion à leurs DEVOIRS.
Je pus également constater que les plus respectueux des ‘règles ‘ sociétales du savoir vivre ensemble, n’étaient point ceux qui se revendiquaient savants : Style : "moi, je...."-(sais)

Le but : se substituer au formateur.

le Piège pour le formateur : Rentrer dans ce jeu de cons
Quelque soit le groupe, quelque soit le Domaine de formation (DF) ou Domaine de Compétences (DC)...la même configuration :    


-Le Meneur du Groupe (le chef)
-Le Modérateur du Groupe (avocat)
-Le Médiateur du Groupe (délégué)
-le Procédurier (procureur)    


Les autres (le peuple) subissent de gré ou de force l’impulsion du Groupe
Et ceux, environ 10%, qui refusent de se soumettre à la pression du Groupe....Et revendiquent la liberté de pensée, d’opinion....

Pour en revenir à la formation, qui ont compris pourquoi ils étaient ICI : Obtenir leur DEAVS et qui ont assimilé que s’ils n’étaient pas à la place du formateur, rien ne les empêchaient un jour de l’être, mais dans l’instant, ce n’était pas la question; Ni sujet du cours.    

Dés lors, on comprend mieux, pourquoi il y a autant de stress à l’approche des validations

Et si les 90% essayaient la coopération ?

Méditaient sur la notion de respect ?

 Il ne suffit pas de dire :

« Mais oui, je sais, en poste je ne le dirai pas ou je ne le ferai pas.... »

S'ils savaient combien les mauvaises habitudes sont tenaces !    


Je suis au regret de constater, qu’un jour, certaines de ces personnes, vont accompagner des êtres fragilisés à domicile (lieu clos/intime...)....

or,   pas une once d’humilité n’éclaire leur esprit à mi parcours de la formation et avec une moyenne d’âge de 38 ans.... Désespérant ! Vraiment !  


J’en arrive à la conclusion, que sans doute, en matière de formation, il faudrait tout reprendre :
Education Civique pour commencer...  

Restauration du Regard (l’on regarde comme on se voit),

Notions de RESPECT,

RESPONSABILITE,

ETHIQUE....obligatoire avant l’entrée en formation DEAVS.

Autre chose, lors des Evaluations, je pense qu’il faudrait ‘Noter’ (prendre en compte) davantage encore ‘le sens’ des mots et des actions décrites, plutôt que les ‘mots savants de la théorie’ (que l’on peut apprendre par cœur).

 

Donc, DEAVS DEAMP DEAS métiers et DC différents, mais OBLIGATION  d'acquérir exactement les mêmes fondamentaux en matière de RESPECT :
RESPECT DES REGLES
RESPECT DES PERSONNES ET DES FAMILLES
RESPECT DES AUTRES MEMBRES DE L EQUIPE
RESPECT DE LA HIERARCHIE
RESPECT DE TOUS LES INTERVEANTS
RESPECT DE LA FORMATION CONTINUE

 

A debuter par le respect du Formateur...

 

Merci d'avoir lu cet article, issue de mon expèrience.

 

 

 

 

Retour à l'accueil