Aide M   

 

Etre contractuelle de la formation à ceci de positif : J’ai du temps, et du temps pour réfléchir j’en ai besoin, et réfléchir m’est essentiel. Cependant, cette position professionnelle a aussi du négatif, notamment la Précarité de l’emploi...C'est bon à savoir pour ceux qui souhaiteraient s'y engager. Ces temps ci, grâce à ce temps libre,  j’ai réfléchi sur  les fausses jumelles que sont les professions AS/AMP ...hé oui, toujours la même rengaine.

 

Réfléchir au sens de deux entités possédant des compétences similaires mais amputées toutes deux d’un membre : volet technique de soins pour l’AMP et volet psychologie de l'accompagnement social pour l’AS. 

Dans certains cas, soeurs ennemies, condamnées à cohabiter de gré ou de force. J'ai remarqué, que leur caractère, comme souvent chez les jumeux, est bien différent : Quand l'AMP culpabilise en matière para-médical et a tendance à se dévaloriser, ou sinon, à se mettre en retrait...L'AS jalouse les aptitudes de l'AMP en matière d'animation d'Ateliers Cognitifs et mise en place d'un projet sociabilisant...

Souvent, des 'non dits' pourissent l'atmosphère professionnelle et je ne peux qu'inviter ces soeurs, à s'unir et à se 'nourir' l'une de l'autre. On a tant à apprendre les uns des autres et la vie est si courte. Ne la gâchons pas !    Coopération et Bonne Humeur SVP.

Il est à déplorer la position des responable : Pas claire quant à nos compétences spécifiques et particulières. Pour éviter cela, je peux vous conseiller de postuler exclusivement dans le Handicap, où les rôles sont clairement identifiés et différents. En principe !

 

Le soin : AMP ou AS lorsqu’ils travaillent en Ehpad ou sont amenés en binôme ou pas, à pratiquer un soin physique.

Autrement dit, en prenant en compte la pathologie et ou le handicap d’une personne singulière, devra aider à ou à faire à : déshabiller,  laver et  vêtir selon les procédures afférentes aux compétences de chaque métier mais avec éthique ; En veillant à la dignité de la personne avant tout !

 

La formation AMP met l’accent sur les pathologies qui amènent des déficiences et auront pour conséquence, le Handicap physique et/ou psychologique et par extension social. ET donc, nous apprend les actions qu’il nous faudra mettre en œuvre pour y pallier au mieux.

 

La formation d’AS met en évidence la physiologie des maladies, leurs conséquences physique et psychologique ; Et apprend les actions en matière de soins qu’il faudra appliquer pour chaque cas.

 

*Si j’affirmais que le métier d’un Aide Soignant et le métier d’un Aide Médico Psychologique, c’est du pareil au même, que me diriez vous

 

Pudeur : Sauf exception particulière, notamment les enfants, et ou les personnes ne possédant pas la communication verbale, les patients, et surtout la gente féminine, quelque soit leur âge par ailleurs, sont pudiques. Et qu’on arrête de nous raconter des histoires, il n’y a  pas que dans certaines religions où les femmes sont pudiques et ne souhaitent pas être examinées par des hommes.

 

Je l’ai vécu :

Dans ma pratique, certains moments de la toilette tournent en un véritable bras de fer entre la patiente et le soignant homme, parfois même, avec la meilleure volonté du monde, le soignant déclare forfait face au refus catégorique de telle ou telle femme.

Bien sur dans ces cas là, le collègue H. passe le relais à une collègue F.. Bien entendu, on respecte le souhait de la personne.

MAIS lorsque cela est possible seulement.

Dernièrement, à la recherche d’un stage à domicile, un élève homme, s’est vu refuser son stage au motif qu’il était un homme et qu’elle ne voulait pas d’homme chez elle.

Pourtant il était accompagné par une collègue tutrice de stage.

Hé bien, sachez le, en établissement la personne est chez elle lorsqu’elle se trouve dans sa chambre...je vous laisse imaginer : Ses droits sont strictement les mêmes, à ceci près qu'elle a signé un réglement ets qu'elle doit respecter...A suivre

 

*Si j’affirme qu’en grande majorité les PatientES préfèrent être accompagnées lors de la toilette par un soignant femme.

Je dis bien patientes, car chez les patients-hommes, ceci est plus rare.

Qu’en  pensez vous?

 

***********

 Citation

« Tout homme a le droit de prétendre au respect des ses semblables et réciproquement il est obligé au respect envers chacun d'eux. L'humanité elle-même est une dignité, en effet l'homme ne peut jamais être utilisé simplement comme un moyen par aucun homme (ni par un autre, ni même par lui-même), mais toujours en même temps comme fin, et c'est en ceci précisément que consiste sa dignité (sa personnalité), grâce à laquelle il s'élève au dessus des autres êtres du monde, qui ne sont point des hommes et peuvent leur servir d'instruments, c'est a dire au dessus de toutes les choses. Tout de même qu'il ne peut s'aliéner lui-même à aucun prix (ce qui contredirait le devoir de l'estime de soi), de même il ne peut agir contrairement à la nécessaire estime de soi que d'autres se portent à eux-mêmes en tant qu'hommes, c'est-à-dire qu'il est obligé de reconnaître pratiquement la dignité de l'humanité en tout autre homme, et par conséquent c’est pour lui un devoir de montrer du respect à chacun de ses semblables. »

Source : Kant, Métaphysique des mœurs.

*******

Compétences : Les savoir-faire requis

*Aide médico-psychologique

                        -Utiliser des techniques d’hygiène adaptées aux personnes

                        -Recueillir les informations en vue d’évaluer le degré d’autonomie de la personne accueillie

                        -Organiser son travail au sein d’une équipe interprofessionnelle

                        -Utiliser les règles d’ergonomie et de manutention des personnes

                        -Rédiger des transmissions écrites

                        -Communiquer avec des usagers présentant des troubles de la communication

                        -Animer des groupes avec des activités physiques et cognitives

                        -Travailler en équipe interprofessionnelle

                        -Transmettre son savoir professionnel aux stagiaires et aux nouveaux agents

*Aide- soignant(e)

                        -Identifier les besoins fondamentaux et apprécier l’état de santé d’une personne ou d’un groupe et adapter sa réponse

                        -Maintenir ou restaurer l’autonomie de la personne dans les actes de la vie quotidienne

                        -Utiliser les règles et les protocoles d’hygiène lors des soins

                        -Utiliser les techniques de manutention et les règles de sécurité pour l’installation et la mobilisation des patients

                        -Communiquer avec les patients ou leur entourage dans le cadre d’une relation d’aide

                        -Utiliser les techniques et les protocoles d’entretien des locaux et du matériel dans le cadre de la prévention des infections nosocomiales

                        -Rechercher, traiter et transmettre les informations pour assurer la continuité des soins

                        -Organiser son travail au sein d’une équipe interprofessionnelle

                        -Discerner le caractère urgent d’une situation de soins pour alerter

                        -Transmettre son savoir professionnel aux stagiaires et aux nouveaux agents

 

*Source : répertoire Fonction publique hospitalière

 

 

***********

 

**Voici les compétences d’un Aide Soignant en matière de soins**

Soins d’Hygiène et de Confort

􀂾 Accueil et installation de la personne dans le service.

􀂾 Participation aux actes visant à assurer le confort de la personne.

􀂾 Hygiène corporelle et vestimentaire.

􀂾 En obstétrique, participation aux soins d'hygiène et de confort adaptés à la mère et à l'enfant.

􀂾 Aide dans l'accomplissement des actes ordinaires de la vie aux personnes

ayant perdu leur autonomie physique ou mentale, temporairement ou

définitivement.

􀂾 Participation active à l'humanisation des conditions de vie de la personne âgée et de son entourage.

􀂾 Participation aux soins palliatifs, soins d'hygiène et de confort des personnes en fin de vie, dont la toilette mortuaire.

􀂾 Installation correcte dans le lit et dans le fauteuil en utilisant les techniques d'ergonomie :

• Prévention des chutes,

• Préventions des attitudes vicieuses, des ankyloses,

• Pose de l'arceau,

• Installation correcte sur le brancard et précautions lors du transport.

• Aide à la marche, aux transferts,

• Aide à la personne en extension, porteuse d'un plâtre, immobilisée, paralysée.

􀂾 Préparation de la chambre de la personne pour la nuit.

􀂾 Surveillance du sommeil.

􀂾 Toilette quotidienne de la personne.

􀂾 Toilette périnéale non stérile.

􀂾 Douche ou bain de propreté.

􀂾 Change du linge.

􀂾 Friction de bien-être.

􀂾 Réfection de lit.

􀂾 Change de draps ou d'alèses.

􀂾 Aide aux personnes pour se maintenir propres.

􀂾 Détection de parasitose.

􀂾 Epouillage.

􀂾 Bain de pieds.

􀂾 Shampoing.

􀂾 Soin de bouche non médicamenteux.

􀂾 Soins des yeux : nettoyage.

􀂾 Aide à la propreté de l'opéré :

• Propreté corporelle,

• Habillage de l'opéré,

• Préparation de la chambre et du lit de l'opéré.

Participation à la surveillance, aux soins et à l'éducation des personnes

Participation, en collaboration avec l'infirmier(e), aux soins des patients en médecine chirurgie, psychiatrie, pédiatrie, réanimation, gérontologie, gériatrie obstétrique, gynécologie.

Cette participation concerne exclusivement la surveillance et les soins visant à répondre aux besoins d'entretien et continuité de la vie de l'être humain et à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution d'autonomie de la personne parmi lesquels :

􀂾 Communication avec une personne : handicapée, paralysée, sourde, muette, aphasique, aveugle, grabataire, sénile, comateuse...

􀂾 Participation à l'aide et au soutien psychologique.

􀂾 Observation et surveillance des troubles du comportement.

􀂾 Participation aux activités à visée sociothérapeutique individuelle ou de groupe.

􀂾 Participation à la surveillance des personnes en chambre d'isolement.

􀂾 Animation, occupation, distraction des personnes.

􀂾 Participation à l'animation d'un groupe.

􀂾 Participation à la surveillance de l'hygiène alimentaire, de son équilibre et des apports hydriques.

􀂾 Distribution et présentation des repas.

􀂾 Installation et aide aux repas.

􀂾 Participation à la surveillance du régime.

􀂾 Vérification du plateau de repas.

􀂾 Prévention des fausses routes.

􀂾 Vérification de la prise des médicaments présentés sous forme non injectable.

􀂾 Participation à l'appréciation des principaux paramètres servant à la surveillance de l'état des patients pris en charge : Recueil des observations, température, pulsations, rythme et fréquence respiratoire, volume de la diurèse, poids, mensuration, observations des manifestations de l'état de conscience, évaluation de la douleur.

􀂾 Participation à la surveillance de l'élimination intestinale et urinaire.

􀂾 Prélèvement des matières fécales.

􀂾 Observation des urines et prélèvements en vue d'examens non stériles.

􀂾 Recherche dans les urines par des techniques à lecture instantanée.

􀂾 Recueil et courbe d'expectoration.

􀂾 Participation avec l'infirmière à :

• La surveillance des personnes agitées,

• L'installation et la surveillance de l'opéré à son réveil,

• Recherches de signes de complications pouvant survenir chez un patient porteur d'un dispositif d'immobilisation ou de contention,

• La surveillance des patients ayant fait l'objet de ponction à visée diagnostique ou thérapeutique.

• Au premier lever de l'opéré en présence de l’infirmière

• La Surveillance des fonctions vitales et du maintien de ces fonctions par des moyens non invasifs et n’impliquant pas recours à des médicaments,

• Surveillance des cathéters, perfusions, sondes et drains.

􀂾 Préparation; et entretien du matériel à oxygène

􀂾 Vidange des collecteurs à urine.

􀂾 Préparation, pose et surveillance des aérosols non médicamenteux.

􀂾 Soins aux colostomies cicatrisées.

􀂾 Transmission, rédaction et lecture de la feuille de surveillance (sauf tension

artérielle et traitements médicamenteux).

􀂾 Transmissions orales et écrites dans le dossier de soins de tous les éléments

d'observation.

􀂾 Prévention des manifestations liées au vieillissement.

􀂾 Prévention des escarres.

􀂾 Prévention non médicamenteuse des thromboses veineuses (bas de contention) .

􀂾 Participation au dépistage et à l'évaluation des risques de maltraitance.

􀂾 Participation à l'encadrement et à l'évaluation des stagiaires en formation.

􀂾 Participation au dépistage, à la prévention et à l'éducation, en matière

d'hygiène de santé individuelle et collective, et en matière de sécurité

 

**Source : (Arrêté du 22 juillet 1994/circulaire du 19 janvier 1996 n°96.31/ circulaire du 4 juin 1999 relative à la distribution des médicaments//décret du 11 février 2002 art. 4 et 5.)

 

  Aide M   

             En Vente sur le Web Editions     

LE SOIN PHYSIQUE : MISE A NU D UNE PERSONNE : PUDEUR de la Patiente face à l'AIDE SOIGNANT Homme/AS AMP soeurs jumelles ou soeurs ennemies
Retour à l'accueil