Aide M  

             En Vente sur le Web Editions     

 

Titre provocateur mais clair : De quoi ont besoin les Vieux en Maison de Retraite ?

 

Si on pose la question aux soignants, ils vous répondront

 

-besoin SOINS, besoin de plus d’Écoute et ajouteront que les personnes âgées ont surtout besoin de TEMPS, et nous, soignants, du Temps n'en avons jamais assez!

  ****************    

 

Si la question est posée aux familles, il est fort à parier qu'elles diront qu'il faut plus de personnel pour mieux prendre soin de leur ancêtre ; Preuve que les mentalités évoluent !

 

Les membres de la famille 'Aidants' se développe, et, je pense que c'est positif...Les aides à domicile élargissent leur champ de compétences, et c'est un mieux..

 

Mais, le résultat des courses, si j'ose dire, est que l'on accueille dans les maisons de retraite, des personnes uniquement dépendantes et ou en fin de vie.Et j'éxagère si peu !

 

Conclusion, les Ehpad qui, en principe se revendiquent lieu de vie, glissent doucement mais surement vers des lieux de morts...qui, plus est,

mort mal accompagnée.

Désolée, c'est fort, mais comment accompagner dignement les personnes en fin de vie, lorsque nous courons au plus pressé ?

****************

Après, il faudrait que les même familles frappent aux bonnes portes au lieu de s'en prendre aux soignants. Nous ne sommes pas les décideurs !

Nous subissons le manque de temps, nous réclamons plus de temps 

Plus de temps= Plus de personnel !

****************

De quoi ont besoin les Vieux en Maison de Retraite ?

Si on le demande aux personnes âgées,

 

celles ci répondent trop souvent qu'elles n'ont plus besoin de rien, ou de pas grand chose ;

 

Naturellement, lorsque l'on creuse un peu, elles avouent :

 

-J'ai besoin de voir mon fils, ma fille, mes petits enfants, ma nièce, mes parents (hé oui, pour certains, la mémoire n'est plus ce qu'elle était) Bref, besoin de présence rassurante/mémoire émotionnelle/plaisir.

 

-J'ai besoin d'aller me promener dans le jardin, sortir, aller faire les commissions, à la banque (y compris ceux qui se trouvent dans un fauteuil coque)

 

J'ai besoin d'un peu de compagnie.

 

Et puis, l'autre jour, une dame me répond : Tenez moi la main, mais ne dites plus rien...

****************    

Donner du temps au temps...et encore davantage pour tous ceux qui, justement, ont tout leur temps, je veux parler des personnes âgées, handicapées, malades....

Tant que cette donne, n'est pas prise en compte dans les établissements accueillant  surtout le quatrième et cinquième âge, rien n'ira vraiment pour personne.

Demandez leur ce dont ils ont le plus besoin, même et surtout à tous ceux cloués sur un fauteuil...je l'ai fait maintes fois....et tous m'ont répondu la même chose :   « Besoin de temps » « Besoin d'écoute »  

  ****************    

Les personnes âgées préfèrent mourir plutôt que de subir ce manque de temps et ce manque d'écoute, que nous, agents de résilience, nous ne pouvons leur  offrir...Incroyable? Pas pour un Aide Médico Psychologique, mais en tant que tel, je n'ai  pas LA solution à moi toute seule. Une chose je sais, c'est possible, mais la condition pour que cela devienne réalité passe par la volonté inaliénable de toute  la collectivité.

A croire que nous sommes indifférents ou inconscients.

Demain, qui seront à la place des vieux d'aujourd'hui, sinon vous et moi ? 

 

Hé oui,  à tous ceux qui rêvent encore que la jeunesse est éternelle : la vieillesse est un virus   mortel, auquel nul n'y échappe.

****************

Malgré mes diplômes, j'ose dire, que dans ces lieux de vie que sont les Maisons de Retraite (Ehpad), avant tout, il faut embaucher des personnes en masse Y compris non diplômées !

Il faut avant tout, du personnel motivé pour accompagner les personnes âgées...et au diable les diplômes...

La seule formation indispensable et pouvant être rapidement dispensée, c'est le Respect du rythme de la personne âgée et la Bientraitance.

La Motivation doit être entretenue par les bonnes pratiques des employeurs, car toute motivation connaît ses limites ! Ici, le 'turn over' est incessant, et je l'avoue, j'y contribue.

****************

Ce serait bien également que les familles cessent de balancer du tout au rien :

Nul besoin d'épouser les travers des soignants, ni de les incriminer à la moindre brindille...

****************

*Ce n'est point la faute du soignant si l'IDE estime que le point rouge au sacrum de Mme X, c'est rien...et que 3 jours plus tard, une escarre s'installe (le soignant l'avait signalé et transmis...la suite ne lui appartient pas)

*Ce n'est pas la faute du soignant si le médecin ne prescrit rien à Mme Y qui souffre d'une infection urinaire depuis des jours...(les faits a été signalé dés son apparition)

*Ce n'est pas du fait du soignant si MrX refuse de s'alimenter, ce n'est point faute d'essayer, mais visiblement, ce Mr souhaite que l'acharnement cesse...

et ne nous accusez pas de le forcer, car il ne nous appartient point de décider, notre métier est de proposer, prendre en compte son refus, puis, revenir plus tard...et re-proposer...La décision finale, (perf.ou pas, repas ou pas) ne nous appartient pas.

****************

**A quand des familles respectueuses quant à FOURNIR suffisament de tenues et surtout des vêtements adaptés, au lieu de focaliser sur une douche zappée, ou une tâche sur le chemisier de leur vieux, ce qui ne veut absolument pas dire que la tenue n'était point propre du matin.

****************

Et puis, sachez le : les vieux adorent zapper leur douche...c'est un cadeau que vous leur offrez si vous ne les douchez pas (pudeur, ras le bol d'être 'récurés', habitudes aussi...)

les motifs sont nombreux et variables.

Pourtant, si nous, soignants, on respectait concrètement leur souhait...les douches seraient quasiment inexistantes !

Dilemme dilemme  !

****************

Il faut, à nous soignants, du discernement,

Difficile souvent, de contenter tout le monde :

Hiérarchie, patients, familles, lois, protocoles, collègues avec chacun leur façon spécifique de bosser...

En effet, entre 'sauter' une toilette pour respecter l'opposition de la personne,

ensuite subir la malveillance des collègues (avec moi, elle ne s'oppose jamais),

gérer la réclamation de la famille (mais, il n'a pas eu de douche aujourd'hui),

et finir par un blâme de la hiérarchie...(ceci est arrivé à des collègues)

****************

Remarquez, à ce rythme, la hiérarchie, finira par se retrouver seule car ¾ de soignants déserteront les locaux. La révolte gronde!

****************

Mon Avis    

Les VIEUX ont besoin de TOUT mais à petites doses en respectant leur lenteur naturelle

Ceci s'appelle la prise en charge adaptée

Non, les Vieux ne restent pas toujours au lit, mais OUI les vieux fatiguent vite et dorment beaucoup

On a beau aimer notre métier et être des professionnels compétents, à un moment donné, on a un seul cerveau et deux bras, on est pas des sur Humains non plus

D'ailleurs, je vois de plus en plus de soignants malades

Véritable sacerdoce, je me demande ce qu'adviendra des Vieux, le jour où plus personne ne voudra travailler dans les conditions actuelles...

Autrement dit, pour respecter la loi en vigueur, au minimum, il faudrait tripler les effectifs.

Qui dit mieux ?

Donc, les personnes âgées ont besoin de temps et d'accompagnement adapté, les soignants doivent être avant tout à l'écoute avec patience et respect ............Avec le temps! 

****************

 Bientraitance, lois, si on veut que les soignants puissent les respecter, il faut leur donner les MOYENS........ Humains! 

 

  Aide M  

             En Vente sur le Web Editions     

Retour à l'accueil