PRE-FORMATION POUR LES AIDANTS : Civisme/ Ethique/états Limites/garde- fous
Formatrice, je constate combien le civisme est une denrée rare dans notre contrée civilisée.
 
 
 Aide M  
             En Vente sur le Web Editions    
 
Pour sur , certains rétorqueront qu’elle n’est pas meilleure ailleurs et même que dans certaines régions du monde, c’est le désert en la matière....
 
OUI, j’agrée, il fait bon vivre en France....est-ce une raison pour cesser notre évolution ?  
Certainement pas selon mon point de vue.
Adulte responsable, je me retiens pour ne pas ‘remettre’ les pendules à l’heure lorsque je constate certaines infractions verbales entre étudiants....
Mais, mon rôle doit être celui d’un communicant modérateur...d’autant que les étudiants sont tous adultes....
mais sont ils vaccinés ?
Comme à mon habitude, et c’est là un de mes principaux défauts, j’analyse assez rapidement la situation, tire des conclusions ‘extensibles’ car je pense que l’être humain est capable du meilleur (mon côté humaniste de pacotille ), et propose des solutions qui ne sont ni élixir miracle, ni figées dans le temps....
donc, sujet à amélioration et réajustement :
Le plus sérieusement du monde,
Je préconise, deux journées de savoir vivre avant toute entrée en formation dans le domaine médico social/sanitaire et social/ socio éducatif....
 
OUI m’dme, OUI m’siur, c’est nécessaire !
Mieux ! INDISPENSABLE !
Donc, doit être OBLIGATOIRE.
Il n’est point permis de concevoir une seule minute, que des personnes aussi peu disciplinées, aussi peu polies, aussi peu respectueuses, se transforment, comme par magie, en accompagnants exemplaires.
A qui, sinon à l'enseignement de les y aider ?
Or, à l’heure où les soins  (tous les soins) à domicile, tendent à devenir la règle....
je vous laisse imaginer les dégâts....
Autonomie à domicile ?
Oui, sans aucun doute....mais pourquoi faire ? Pour qui ? Avec quels outils ? N'ayons pas peur de questionner !
 
La formation certes, est là pour forger des professionnels, mais selon moi, n’aborde que superficiellement les notions de civilité/respect/ obligations morales vis à vis de personnes seules/malades/fragiles....
Ô combien INDISPENSABLES dans le prendre soin.
 
ET  l’Ethique ? Et La conscience professionnelle ? Et La remise en question  personnelle ? Et La connaissance de soi, de ses limites ?  Et L’analyse de sa pratique ? Et Le recul face aux situations difficiles ?
NEANT !
 
La transformation de chaque aidant passe pourtant par là. Nul ne devrait y échapper.
 
Sous prétexte qu’il manque du personnel soignant, la règle actuelle est de pousser coûte que coûte TOUT le MONDE (inscrit à pôle emploi) vers les métiers de l’aide à la personne...
BIEN, soit, je peux comprendre car  le manque est crucial............mais je dis PRUDENCE ! Car, ce faisant, il faut aussi accompagner dignement et profondément l’esprit de l’aidant.
 
OUI, j'ose proposer en insistant sur l'urgence de l'appliquer : 
1) Pré-formation à la connaissance de Soi, au sens des mots professionnels, aux objectifs et conséquences de notre Ethique et déontologie....
2) Réinventer des garde- fous et  Accompagner les Professionnels Aidants à domicile.
 
Si nous ne le faisons pas, on prend le risque de se réveiller dans quelques années avec des cas  d’usure professionnelle, voire de maltraitances autrement plus graves que ce qui s’est révélé à nous, dans certains établissements ces dernières années.
 
Avis aux centres de formation d’avant garde, donc, mais aussi à tous les professionnels....
La formation continue c’est pas fait pour les ch....
 
 
      En Vente sur le Web Editions   
 
 



 
 
Retour à l'accueil