L’AMP possède des compétences incroyablement nécessaires dans une Unité de Soins Palliatifs.

Les Cliniques qui recrutent des AMP, ne se trompent pas.

 

Mais alors, me direz-vous, plus médicalisé.........tu meurs ! Désolé pour l’humour à deux sous, c’est plus fort que moi.

  

L'humour ne fait pas de mal, et je dois dire, devait, à l’origine, être la règle sur mon blog....mais, L'humour étant un Art pas simple à manier, c'est à regret que je m'auto-restreins

 

 

USP : Unité de Soins Palliatifs, qu’est ce que c’est ?

Les soins palliatifs sont des soins actifs dans une approche globale de la personne atteinte d’une maladie grave évolutive ou terminale.

 

Quel objectif ?

Soulager les douleurs physiques ainsi que les autres symptômes et prendre en compte la souffrance psychologique, sociale et spirituelle.

Que la personne demeure à son domicile ou en institution, l’accompagnement est interdisciplinaire.

 

Donc, on comprend le bien fondé de recourir au service des AMP au sein de l’équipe médicale d’une pareille Unité.

 

EMSP : Equipes Mobiles de Soins Palliatifs qu’est ce que c’est ?

Ont pour mission une prise en charge globale du patient et de son entourage familial . Intervienent quelque soit le lieu de vie : domicile, hôpital ou en institution, par exemple pour une personne Handicapée;

Mais aussi,

apportent soutien, écoute et conseils aux soignants qui prennent en charge les patients en fin de vie dans d'autres services.

 

Les soins palliatifs et l’accompagnement, considèrent le malade comme un être vivant et la mort comme un processus naturel.

Ils s’efforcent de préserver la meilleure qualité de vie possible jusqu’au décès et proposent un soutien aux proches aussi.

Ehique et réflexion sont les mots d'ordre.

 

Le gratte cul qu’est ce que c’est ?

C’est un hommage que je rends à un adorable monsieur qui avait la maladie de parkinson et qui, lorsqu’il nous voyait arriver dans notre blouse blanche ou entendait le chariot de soins dans le couloir, se mettait à crier, pour prévenir les autres patients :

« Planquez vous, v’là les gratte cul qui s’amènent »

Celle me faisait rire au possible.    

Un patient qui ‘s’oppose’, est un patient bien vivant, et c’était là l’essentiel à mes yeux. De plus, son altruisme, à l'égard des autres, était tout à fait honorable.

 

Lorsque, nous, les gratte cul, rentrions dans sa chambre, ce charmant monsieur ne répondait pas à notre ‘bonjour’ mais criait de plus belle :

« Arrêter donc de me récurer, je ne suis pas sale, feriez mieux de vous occuper de votre c. »

Là, j’estimais que les derniers mots de sa phrase dépassaient les limites et en ce qui me concerne, je prenais le temps de le lui rappeler.......

.....aussi calmement que lui était en colère.

En principe, la suite des événements reprenaient  un cours normal...cordiaux et coopérants....ou pas !

 

Donc, en sa mémoire, et pour en revenir à l’exercice en Unité de Soins Palliatifs, je dirais qu’à l’heure où les gratte culs qu'AMP parfois, nous devenons, en n’ayant de cesse que de récurer, un peu de douceur ne peut faire que du bien à tous.

 

L’écoute et la douceur, dans ces unités, sont de mise....mais ailleurs egalement, ne l'oubions jamais! 

 

  Conclusion

AMP, je ne prends pas "en charge" une personne mais je prends en compte le 'dedans' (psychique), 'le dehors' (physique) et aussi  'l'environnement'  de la personne que j'accompagne.

    

L'humour ne fait pas de mal, et je dois dire, devait, à l’origine, être la règle sur mon blog....

  Aide M  

             En Vente sur le Web Editions       

Retour à l'accueil