😨En voilà un sujet qu'il est grave et ne croyez surtout pas que cela n'arrive qu'aux autres

Sans doute plus que partout ailleurs, le sanitaire social / médico social, souffre de l'usure professionnelle.

Le burn out pour utiliser un terme anglo-saxon est le résultat d'une souffrance.

 

Souffrance de la personne qui est supposée aider l'autre, pour parler de ce que je connais. Sans reconnaissance de son vécu, la personne en usure professionnelle, éprouvera beaucoup de difficulté à s'en sortir.

 

Entre la distance intime, la distance personnelle, la distance professionnelle...il est parfois fort difficile, dans notre métier, de garder la distance tout court !

Eviter l'usure professionnelle, demande de la force psychologique, du savoir être, du savoir échanger...

OR,

EVITER, suppose posséder la capacité de décaler son regard et interroger sa pratique. L'auto évaluation est indispensable. Encore faut il comprendre de quoi on parle, ce que l'on dit, comment réagir et agir...

De collègues 'sombrer' dans la dépression sans en avoir conscience durant des années, j'en ai vu...Moi même, sans doute j'ai échappé de justesse...du fait de ma bougeotte, le phénomène n'a pas pris racine dans mon mental, mais cela aurait pu...

C'est la raison pour laquelle j'écris sur le sujet dans mes bouquins...

Extrait de mon livre : DEVENIR AIDE MEDICO PSYCHOLOGIQUE

aux Editions Edilivre.com

 

 

      En Vente sur le Web Editions   

 

 




 

 

Retour à l'accueil